Ce jeu est sorti le 12 sept. 2012, et a été ajouté en base le 12 sept. 2012 par Docteur Mops

édition 2012
Par Yoann Levet
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension

La fourmi n'est pas belliqueuse...

Voilà un titre au thème fort original (la gestion d'une colonie de fourmis) qui tire son épingle du jeu grâce à une mécanique bien huilée et un matériel aux petits oignons !

La boîte en elle même est magnifique, et interpelle notre sens ludique. Le matériel est foisonnant et réussi mais on peut regretter que les fourmis soldats et les ouvrières ne soient pas différenciées au niveau du design. De même, les nourrices et les larves auraient pu bénéficier d'un support plus alléchant que de simples kubenbois... A part ça, et au risque de me répéter, le tout est très joli et coloré. De plus tout le matos a été pensé pour faciliter la compréhension de la mécanique (rappel des phases, des possibilités etc...) ce qui ne gâche rien ! Je tiens à délivrer une mention spéciale aux plateaux individuels représentant chaque fourmilière : certainement les éléments les plus esthétiques et pratiques de la boîte !

Concernant le coeur du jeu, on est dans de la gestion kubenbesque pour puristes déchaînés avec beaucoup de possibilités d'action. Le gameplay est plaisant et retranscrit bien la vie dans la fourmilière : ponte, exploration extérieure, agrandissement du logis, dépose de phéromones, chasse, nourrissage etc... On prend vraiment plaisir à gérer la vie de l'organisation insectoïde et à réfléchir sur les multiples possibilités offertes...

Mais, parce qu'il y'a un mais (ou même plusieurs !)... Le jeu n'est pas exempt de reproche ! En effet on peut déjà regretter le peu d'interaction entre les adversaires : il aurait par exemple était fort agréable de pouvoir envoyer ses soldats détruire des éléments adverses ou voler des ressources... Ici ils ne servent qu'a chasser des proies, traverser des territoires occupés et amoindrir l'impact de l'hiver sur la colonie...

Qui plus est, force est de constater que les parties sont un peu trop rapides, du coup elles se terminent juste lorsque les colonies prennent de l'ampleur et commencent à empiéter l'une sur l'autre... L'effacement des pistes de phéromones des fourmis adverses est par conséquent assez peu fréquent car on se croise rarement au cours d'une partie... Personnellement je trouve la frustration telle que je conseille de repartir sur un tour de 3 années supplémentaires au terme du premier cycle !

Enfin, il aurait été bienvenu de matérialiser l'agrandissement de la fourmilière par des éléments de plateau additionnels : ça aurait encore accru le côté immersif de la chose !

Pour résumer, Myrmes a presque tout d'un jeu d'exception : une mécanique efficace et (relativement) abordable , un matériel bien léché ainsi qu'un thème original et passionnant. Cependant il lui manque deux ou trois petits détails pour le classer au panthéon : un peu plus d'interaction, des parties plus longues et du matos un peu plus "fini" (éléments supplémentaires de fourmilière, nourrices, larves...). Il n'en reste pas moins que c'est un excellent jeu dans sa catégorie, quasi-indispensable pour les fans de gestion !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default