Ys

Ce jeu est sorti le 21 mai 2008, et a été ajouté en base le 21 mai 2008 par 20.100

édition 2008
Par Cyril Demaegd
Illustré par Arnaud Demaegd
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension 2 éditions

La cité d' Ys à citer dans ce site !

sur Ys

Ys est un jeu que je n'ai découvert que tardivement, il y a seulement quelques mois. J'avais déjà apprécié du même auteur l'excellent Amyitis.
Ys est un jeu mêlant habilement des mécanismes de bluff, d'enchères et de majorité.
Le matériel est de très bonne facture : pions en bois de dimension généreuse, cartes , immense plateau et quantité de gemmes de différentes couleurs. L'ensemble est très agréable à l'œil. L' illustration de la boîte de l'édition que je possède est également réussie. Celle de la première version était de l'avis général et à juste titre assez repoussante...

Les différents mécanismes appliqués dans ce jeu tournent comme une horloge de précision atomique...
Les parties sont tendues et on se plait à tenter de deviner les intentions des adversaires. Le bluff est de rigueur pour intimider les concurrents à l'aide de pions placés face cachés aux endroits stratégiques. Les différentes façons de marquer des points et les possibilités de majorités imbriquées les unes dans les autres sur le plateau font tout le sel et la richesse de ce jeu. Les cartes amènent, pour ceux qui auront su les acquérir, un pouvoir non négligeable quand on les joue au moment opportun. Elles constituent un moyen puissant d'orienter le jeu à son avantage.
La tension est permanente autour de la table et les tours s'enchaînent avec une fluidité exemplaire.

Ys est donc un jeu d'une exceptionnelle richesse. La simplicité apparente des règles cachent une profondeur remarquable. Chaque placement de courtier doit être murement réfléchi. Le jeu pourrait d'ailleurs trainer en longueur si les joueurs ne se fixent pas des limites dans le temps de réflexion. Ys est aussi un jeu de psychologie où il est aussi important de dissimuler ses intentions que de tenter de percevoir ceux de ses adversaires. Un peu de mémoire est nécessaire pour évaluer régulièrement les acquisitions des adversaires. Les joueurs doivent s'efforcer d' élaborer et quelquefois de réorienter leur stratégie en conséquence.

Le jeu n'est pas pour autant rébarbatif ou froid. Le hasard, tant décrié mais pourtant si utile quand il est dosé avec subtilité, est ici imbriqué avec intelligence.

Ys procure donc un intense plaisir de jouer. Les parties rapides et la simplicité des règles (faciles à remémorer grâce aux pictogrammes) invitent à remettre le couvert. Précision importante : le jeu garde tout son intérêt à 2 joueurs !

Un jeu qui sera qualifié par certains de déjà « ancien » mais que je classe parmi les chefs-d'œuvre ludiques. Ys n'a rien à envier à certaines fraiches moutures qui se complaisent dans leur manque d'originalité et une fugace popularité.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default