Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite

de Ignacy Trzewiczek
Robinson Crusoé : Aventures sur l'ile maudite
8.64 
186 avis

Description du jeu :

Robinson Crusoé : aventures sur l’ile mauditeest un jeu coopératif dans lequel les joueurs incarnentdes naufragés tentant de survivre sur l’Ile maudite.Votre but est de construire un camp, vous protég... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 60,00 €

L'île fantastric

Expurgeons la chose : oui, les règles sont mal organisées. Pas mal écrites ou traduites, mais mal agencées. Le livret de règles aurait mérité plus d'aérations, de rappels, etc. Sinon, il reste soumis au bon sens et à l'intelligibilité.

Parlons du jeu. L'entame est simplissime : nous sommes des naufragé-es. Sur une plage exposée aux intempéries, récupérant les quelques ressources locales disponibles (un peu de nourriture, de bois), fouillant les déchets du vaisseau (un peu de bois, de nourriture), faisant le compte des survivant-es, nous voici bien : nous avons du bois, de la nourriture, un-e cuistot, un-e explorateur-trice, un-e soldat-e (si 3 ou 4 joueuses), un-e menuisier-e. Éventuellement, avons-nous rencontré un natif (Vendredi) et/ou un chien (Le Chien). Et puis...

Et bien, c'est là que réside toute la profondeur du jeu. Libre à nous de décider collectivement de ce qu'il y a lieu de faire : explorer, récolter de la nourriture, chasser, construire un outil, un abri, un toit à l'abri, une clôture ? Voire se reposer, organiser le camp? Prendrons-nous le risque d'explorer les zones adjacentes seul-e ou accompagné? D'ailleurs, faut-il explorer ou consolider notre abri de fortune?

Ce qui est intimidant, c'est l'éventail de possibilités. Certaines phases d'un tour sont subies (événement, moral, conditions météo, etc.), pour le reste, c'est une question de choix. Sur le seul premier scénario, notre groupe a campé sur la tuile initiale (ignorant Chasse, Découvertes, etc.), explorer comme un goret, miser sur l'abri, sur la récolte, etc. Bref, on a tenté diverses approches. Vous êtes les naufragé-es et Robinson vous permet de jouer selon votre idée de la survie. Conservation / exploration ; consolidation / risque ; attaque / défense, etc.

L'objet est très bien, la lisibilité des supports de qualité, les consignes/événements/emmerdes clairs. RAS question matos.

Une réserve sur un point de backround : la neige... Sur une île peuplée de tigres, d'alligators, de perroquets et de Vendredi, l'idée que la neige soit notre principale source de danger climatique me bloque un chouïa. Ouragan, tsunami, Israel “IZ” Kamakawiwo’ole : oui. Blizzard : non.

En conclusion : un jeu d'ambiance (ou de roleplay) qui traduit avec précision (règles) votre imaginaire débridé (Seul au monde, Vendredi ou les Limbes du Pacifique, Sa Majesté le Mouches, etc.).

PS - Une bouteille de rhum à la table diminuera sensiblement vos chances de survie mais contribuera à la franche camaraderie.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default