Ce jeu est sorti le 15 déc. 2008, et a été ajouté en base le 13 oct. 2008 par 20.100

édition 2008
Par Fabrice Besson
Illustré par Miguel Coimbra
Édité par Matagot
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

L'île des temps oubliés

L'île de Paques est :

- d'une qualité d'édition rare, un plateau magnifique, des tablettes, des statuettes et des masques superbes. J'ai rarement vu un jeu de plateau aussi beau.

- des principes de fonctionnement et de scoring très thématiques.

•Le semi coopératif est très réussi : vous pouvez utiliser la main d'oeuvre adverse pour atteindre les places les plus lucratives pour vos statues mais en donnant des points de prestige immédiats.

•Les statues à multiplicateurs X1, X2 ou X3 nécessitent d'autant plus d'efforts pour les déplacer qu'elles scorent haut ce qui renforce la nécessité de faire appel à la main d'oeuvre extérieure avec toujours le même arbitrage pour les points.

•Le principe des forets utilisables mais en nombre très limité. Cela renforce bien le sentiment d'épuisement des ressources de l'île.

•Les masques qui permettent à la fois d’être prioritaires dans les enchères pour les statues ce qui permet de réquisitionner les plus intéressantes mais aussi de marquer ces dernières à la fin du tour. Il faut bien doser leur utilisation au risque de se voir voler des statues si leur nombre est insuffisant.

•La main d’œuvre qui sert à la fois à tailler les statues et à les transporter.

•Les tablettes sont un petit plus qui permettent de rentabiliser les masques inutilisés et d’accroître le nombre d’actions spéciales.

Ce jeu a beaucoup pour être une réussite.

Par contre, il est également loooonnnnnng. Il n’est pas rare de dépasser largement les 90 minutes mentionnées sur la boite pour atteindre 120 voire 180 minutes sauf à utiliser un minuteur.

•Il n'est vraiment possible de choisir ses actions que quand revient son tour car le positionnement des joueurs adverses influe considérablement la décision finale. Donc, plus il y a de joueurs, plus il faut attendre.

•Les mécanismes de scoring décrits plus haut (coopératif en cours de partie/marquage des statues en fin de partie) ne peuvent être en compétition que s'il y a un minimum de distance dans le transport des statues. Cela induit un certain nombre de tours avec un sentiment de répétitions (car ce transport est au coeur du jeu) où l'arbitrage consistera d'abord à distribuer le moins de points aux autres joueurs même si cela est nécéssaire pour avancer dans la partie.

•En fait, le temps de jeu ne diminue pas proportionnellement au nombre de joueurs car les distances à parcourir restent les mêmes.

Il aurait peut être fallu faire une carte plus petite, plus resserrée pour trois (voir deux) joueurs sur le verso avec éventuellement des multiplicateurs révisés pour continuer à rendre la coopération compétitive…..

Un temps de jeu plus court aurait gommé définitivement le seul gros reproche que je peux faire (mais quel impact sur le ressenti).

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default