Ce jeu est sorti le 25 oct. 2011, et a été ajouté en base le 31 mai 2011 par Monsieur Phal

édition 2011
Par Croc
Illustré par Aleksi Briclot
Édité par Asmodee
Distribué par Asmodee

Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

L'extension "De Profundis" est un petit papillon joli.

Bonjour à toutes et à tous.

C'est bon! Claustrophobia a enfin une extension! "De Profundis" qu'elle s'appelle ! Oui oui oui ! Mais analysons la véracité et l’adéquation de ce titre avec ce qu’il propose. « Bien au fond » lance un Croc goguenard dans la TTTV. Cette extension nous permet-elle donc d’aller au fond des choses ? Pas de suspense dans la question me direz-vous puisque le 5/5 qui est visible dès le titre indique déjà que cette extension est tout bonnement indispensable ! Oui ! Pourtant disons-le, n’ayons pas peur des mots, cette magnifique extension ne va pas au fond des choses en ce qui concerne la mécanique ludique, elle se contente d’ajouter du matériel pour varier les parties. Pourquoi elle ne va pas au fond des choses ? Parce que les mécanismes sont exactement les mêmes ! C’est bien simple, il n’y a rien à apprendre de nouveau dans cette extension ! On peut y jouer directement juste en se référant aux pouvoirs des tuiles consultables à la fin du livret de règles. D’ailleurs c’est bien simple, il y a moins de 3 pages de règles dans le livret de règles qui est en fait un livret de 12 scénarios. Je vais vous dire : c’est de là que vient le génie de ce jeu ! Un jeu extrêmement simple qui va devenir encore plus riche avec "De Profundis" mais qui reste d’une simplicité à toute épreuve pour peu qu’on sache jeter des dés et la placer correctement sur ses tablettes. En réalité, on ne pouvait pas aller plus profond dans la mécanique du jeu parce que sinon il serait dénaturé et serait devenu barbant à jouer ! Et ça, ce serait mal ! Parce que Claustrophobia sous ses allures de gros jeu complexe est d’une infinité légèreté. Donner de la profondeur à la légèreté alors ? Est-ce encore plus de légèreté ? Et bien certes, en quelques sortes. De la légèreté dans le choix de ses personnages, dans le choix d’un nouveau type de créatures démoniaques. Par légèreté je dis souplesse et choix. De la profondeur dans la variété donc. En bref, c’est tout simple, ce "De Profundis" nous permet que Claustrophobia devienne vraiment la boite à outils que Croc voulait dans son jeu de base, et ça, ça n’a pas de prix. Enfin si, 34,90.

Prix : On peut le trouver pour moins cher aux alentours de 30 euros ce qui reste un bon prix pour cette extension quand même assez riche.

Matériel : De très bonne qualité comme le jeu de base. Les règles ont été faites avec un papier plus épais que celles du jeu de base ce qui est louable. On pourra regretter que la boîte ne soit pas uniquement en français et que les fiches de références des sicaria aient été modifiées également afin de pouvoir correspondre aussi aux non-français (enfin ça concerne juste trois petits symboles qui remplace les lettres DPT, CBT et DEF). Notons aussi l'illustration du démon fouineur qui selon moi est ridicule, on dirait un insecte microscopique le truc.

Règles : Les nouvelles tuiles sont intéressantes, les règles des nouveaux personnages riches mais reprennent uniquement des capacités des règles de bases. Les dons du frère sont renouvelés et ça, c’est bien. Je trouve par contre de façon générale les démons un peu faiblards à l'image par exemple du cerberius. Il est vraiment fragile parce qu'il est pratiquement obligé de se prendre au moins une blessure dans la gueule avant d'attaquer, du coup il a vraiment des caracs toutes pourries. Un étonnement que ce démon pour moi, je ne comprends pas sa conception...

Difficulté : Toujours aussi accessible.

Durée : Toujours entre 30 et 45 minutes toutefois l’installation de certains scénarios (en particulier des derniers) peut être laborieuse.

Rejouabilité : Très grande parce le jeu de base est vraiment enrichi.

En résumé "De Profundis" renouvelle agréablement le jeu et est tout bonnement indispensable pour ceux qui ont aimé le jeu de base. De plus, il faut noter que cette extension tend à davantage d’équilibre entre les puissances humaines et démoniaques et ça c’est bien pour ceux qui se plaignaient de l’avantage des forces des Enfers dans le jeu de base. Et puis ils ont mis des femmes aussi, alors de quoi se plaint t-on ? Notons qu’elles sont globalement plus fortes que les messieurs… Une manière d’attirer le public féminin en soulignant leur formidable supériorité ?

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default