49,90 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

L'épisode historique méconnu du sac d'Orléans

8,5

Le jeu de gestion à l'allemande est souvent à son meilleur quand il repose sur un classicisme éprouvé et le confronte à une mécanique ludique tendance. Orléans ne fait pas exception à la règle en proposant une base connue de pose d'ouvrier - au centre d'un système simple et élégant - et en lui ajoutant une mécanique originale de 'bag building' (également à l'œuvre de manière similaire dans Hyperborea). Chaque joueur dispose d'un plateau personnel et d'un sac de personnages. Chaque tour commence par la pioche de jetons dans le sac et une action est déclenchée en plaçant les personnages requis (une combinaison donnée parmi les sept types de personnages que compte le jeu) sur son plateau personnel. Certaines actions permettent d'ajouter de nouveaux personnages à son sac (ce qui permet d'orienter sa stratégie en augmentant leur occurrence de sortie et éventuellement de débloquer certaines actions qui nécessitent des personnages avancés), ou d'en tirer davantage à chaque début de tour. Le hasard inévitable est contrebalancé par la possibilité de mettre en attente ses personnages, ce qui permet d'augmenter la probabilité de pioche des personnages restant dans le sac et d'ouvrir son jeu. Comme chaque joueur joue ses actions sur son plateau individuel la concurrence est assurée grâce aux ressources limitées (en particulier les personnages et lieux - qui proposent une nouvelle action en plus de celles du plateau personnel - disponibles) et à des primes de points de victoire pour le premier joueur à atteindre certains seuils dans chaque compartiment du jeu. Orléans se révèle un jeu efficace et séduisant dont la partie gagne en intensité au fur et à mesure que les possibilités de jeu augmentent et que les ressources / primes se raréfient. De fait les premiers tours sont sans grand intérêt et sans grande attention portée au jeu de ses adversaires, le temps d'enrichir son sac et de voir une stratégie se dessiner. Et c'est bien là mon seul reproche.

Commentaires

Default