Par Antoine Bauza
Illustré par Piérô La lune
Édité par Repos production
1 à 4
Joueurs
12 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
30,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

L'envoûtement est total!

10,0

J'ai eu la chance dernièrement (Week-end "Games on the road" d'Asmodée à Bruxelles) de participer à une partie sur le proto (version définitive), avec les règles expliquées par Mr Thomas en personne. Le verdict est sans appel: cette extension de la mort qui tue renverra aux oubliettes la version de base, que j'appréciais pourtant déjà beaucoup. La dernière partie de GS que j'ai joué depuis m'a parue un peu fade, j'étais déjà accro à White Moon...

Super équilibrée entre les nouvelles horreurs fantomatiques et les nouveaux adjuvants magiques, cette extension rend le jeu encore deux ou trois fois plus "fun" sans pour autant le rendre plus complexe ou plus difficile à gagner (il semblerait même qu'en mode normal, le jeu serait un chouia plus facile). Les nouveautés amènent bien sûr de nouvelles règles mais comme elles sont logiques et cohérentes, elles s'assimilent sans problème (mieux vaudra cependant maîtriser les principes jeu de base).

Pauvres de nous, moines taoïstes, nous voici désormais partagés entre l'urgence d'exorciser les fantômes (et y'en a des nouveaux, dévoreurs, pas piqués des vers!), l'envie de sauver le plus possibles de familles de villageois (pour bénéficier des bonus)et l'obsession de collecter les cristaux de lune pour construire la fabuleuse "Barrière Mystique". Heureusement que le Bon Esprit de la Veuve Blanche est là pour nous venir en aide...!

Avec cette extension géniale, la variété combinatoire des situations et des stratégies est démultipliée, garantissant une plaisir sans cesse renouvelé et inépuisable. De plus, le pouvoir de certains moines qui était un peu moins "fun" dans le version de base, prend ici une toute autre ampleur (je pense au taoïste rouge). Enfin, last but not least, l'introduction de tous ces nouveaux intervenants (villageois, Veuve Blanche) contribue à rendre le jeu plus concret, plus humain et plus immersif, ce qui était sans doute le seul léger reproche qu'on pouvait faire au jeu de base, qui restait un peu abstrait malgré le bel emballage thématique.

Bref, White Moon sera à mon avis le version définitive et incontournable du jeu. Merci Monsieur Thomas, pour cet avant-goût très... addictif!

Commentaires

Default