Ave Tenebrae

Aucune catégorie
2 à 4
Joueurs
12 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

L'Empire peu vaincre!

6,0

Oui les pions sautent dés que l'on effleure la table de jeu, oui la carte fait des vagues dans les pliures et les règles fourmillent d'exceptions et manquent de clareté mais ce jeu d'Heroic-Fantasy possèdent un souffle épique qui permettra au wargammer un peu expérimenté de trouver la motivation nécessaire pour rendre les règles plus cohérente.
Je vous offre d'ailleurs une partie commentée :

Parti commentée : Ave Tenebrae
La bataille décrite ci-dessous a eu lieu à l’automne 2006, entre le Général en Chef des armées de l’Empire Charque (Laurent) et Orvarth le Ténébreux (Fabien).

Tour 1 : Les forces de l’Empire sont prêtes, cette fois, et le Général de l’Empire sait que nulle erreur ne sera permise vue le rapport de force très favorable des divisions infernales. La garnison de l’Empire est rassemblée autour de la citadelle de Montfaucon et les forces du Reissland sont amassées dans leurs citadelles et derrière le mur d’enceinte les protégeant des troupes d’Yzent. Seuls les Orcs, occupant Orcreich, laissent présagés de la bataille qui s’annonce.

Tour 2 : Orvarth et ses magiciens entrent par le seuil des brumes suivis des premières troupes de non-humains : les féroces gobelins. Orvarth se précipite dans sa haute tour où sa magie pourra atteindre toute sa puissance et ses disciples suivent la route qui longe le lac Noir.
Les divisions d’Orcs se dirigent rapidement vers Montfaucon pour la première bataille. Sûr d’apporter une aide décisive aux troupe d’Ysent, Orvarth invoque les immondes Démons Protoplasmiques qui apparaissent le long de la faille de Tsaroth. Les premiers combats ont lieu devant les fortifications des Marches d’Ysent, où les infanteries du Reissland ont effectuées une sortie après l’attaque du bélier contre la muraille. Ce coup d’audace a permis de détruire le bélier et remonte le moral du Général de l’Empire. La muraille de la Marche a tenu bon !

Tour 3 : Les Orcs, certains de la puissance de leurs archers, entourent la citadelle de Montfaucon et déclenchent l’apparition des armées elfes en lisère de forêt au Nord du lac d’Aurore. La bataille s’engage autour de Montfaucon mais les troupes Orcs , utilisant au maximum la force de leurs archers ainsi que la puissance de feu des trois mages en renfort, infligent de lourdes pertes aux elfes et prennent la citadelle. Orvarth, la surprise de la perte de son bélier passée , ivre de rage, invoque les trois princes démons et leurs cohortes pour détruire les faibles forces du Reissland qui obstruent l’avancée d’Yzent. Il jette dans la bataille tous ces démons protoplasmiques, convaincu de leur puissance destructrice. Les hordes de gobelins se dirigent vers les Terres Mortes. Un premier signe montre la fragilité de l’avancée du Reissland, l’unité d’infanterie victorieuse contre le bélier au tour précédent est détruite grâce aux puissantes catapultes d’Yzent, devant la muraille de la Marche.

Tour 4 : Au Nord, les troupes du Reissland ont réussi leur percée et font reculer les énormes catapultes d’Yzent aidées en cela par les archers situés au sommet des citadelles de la muraille. Les renforts de l’empire arrivent par l’Ouest, devancés par les magiciens de l’Empire. Un mur de flamme est créé derrière les lignes de protoplasmes et Thornz invoque l’aide d’un élémentaire de l’air pour les combattre. La cavalerie de Reissland charge un démon protoplasmique et isole une partie des démons en le faisant reculé, un groupe de protoplasme se trouve ainsi paralysé, séparé de leurs repoussant congénères.

Tour 5 : Le mur de flamme oblige les princes démons à contourner la faille de Tsaroth. Le long du seuil des brumes, on voit apparaître les hordes de Kobolds, Trolls et autres non-humains ainsi que l’effroyable Juggernauth aussi puissant que sept dragons réunis. Le Magiocrate Orvarth, ses invocations achevées, se dirigent vers le lac Noir. Pendant ce temps, les elfes et les orcs s’entretuent autour de Monfaucon. Les magiciens des ténèbres détruisent de nombreuses unités d’archerie elfiques. Les renforts de l’Empire sont sur les routes pour rejoindre les champs de bataille mais tout ceci est bien trop lent pour rassurer le Général de l’Empire.

Tour 6 : Grande victoire des troupes du Reissland : aidées par Thornz, les unités d’Yzent ont été détruites et le chemin de la Marche est bloqué par l’infanterie du Reissland. Quant aux protoplasmes, harcelés par les unités de cavalerie et l’élémentaire de l’air puis bloqués devant le mur de flammes , ils sont en majorité détruits. Un mur de flamme levé par les mages de l’Empire prolonge maintenant l’extrémité Sud de la faille de Tsaroth.

Tour 7 : le Magiocrate est furieux, des unités non-humaines ont été déroutés à la vue des cohortes de démons contournant les murs de flammes et ce sont précipités vers l’armé des Gobelins paralysant plusieurs unités. Les archers de l’Empire en ont profité et les ont balayés sous des pluies de flêches. Quant aux Princes démons , deux sur trois ont été renvoyés en enfer grâce à la défense héroïque des armés de l’Empire. Le dernier protoplasme a été détruit et la citadelle de Montfaucon reprise par les elfes. Le Général en Chef commence a envisager que son nom restera dans les chroniques de l’Empire Charque.

Tour 8 : Retour à la dure réalité pour l’Empire. Montfaucon a été reprise par les Orcs grâce à l’aide des trois disciples d’Orvarth. Les troupes du Reissland et de l’Empire s’enlisent dans les combats contre les démons, et des invocations d’élémentaires par le Magiocrate ont permis d’éliminer plusieurs unités de garnison. Les renforts sont toujours en déplacements sur les routes et tardent à arriver. Cependant, une ruse de magicien a permis de détruire quelques unités orcs en bloquant leur repli, après une attaque, par un mur de brouillard magique.

Tour 9 :
Les armées orcs continuent leur avancée sur le front de la forêt des elfes, à l’est des marches et percent les premières lignes en essuyant quelques pertes.
A l’ouest des Terres, Mortes les démons, invoqués par Orvarth, avancent toujours plus loin vers les phalanges d’élite de l’Empire. Poussés par une furie destructrice les trois élémentaires de l’air alliés aux mages de l’empire tuent deux mages noirs.
Les magiciens Zorn et Gol réussissent enfin l’appel des dragons d’or. Répondant aux appels de détresse de l’Empire les 12 dragons apparaissent près de la Capital Charque.

Tour 10 :
Sur les terres mortes les armées trolls entrent en déroute, terrorisés par la présence des démons. Les unités de l’Empire reforment leurs lignes pour encercler les démons encore survivants.
Les orcs assoiffés de sang massacrent les elfes qui se replient vers la forêt au sud des Marches. Les troupes de l’Empire essaient de défendre leurs alliés, sans succès. Les hordes non humaines, alliés aux mages noirs et à leur magie démoniaque détruisent inexorablement l’armée régulière de l’Empire Charque. L’Empereur espère que les dragons d’or volant vers le front est et ouest vont renverser la situation. Les cavaliers du Reissland renvoient dans les limbes le dernier prince démon. Heureusement l’Armée sang et noir d’Orvath commence a se déployer au sud de la faille de Tsaroth.
Les redoutables trolls , paralysés par la peur, tombent sous les archers de l’empire près de la place forte des Marches.

Tour 11 :
La nuit tombe sur les champs de batailles, ravivant la haine des troupes non humaines. Les orcs s’attaquent à présent à la population des villages près de la forêt que l’Empire avait laissé exposé aux armées du Magiocrate. Les élémentaires de l’air invoqués par le Magiocrate soufflent les fantassins du Reissland. Cinq dragons d’or se dirigent vers la faille de Tsaroth pour aider les forces régulières de l’Empire à résister aux Armées noires qui vont bientôt engagées le combat. Le mage Mirz enflamme la plaine le long de la faille, rendant la route impraticable aux armées de ténèbres.

Tour 12 :
Le Juggernauth détruit la citadelle des Marches occupée par plusieurs unités de l’Empire. Le front des Terres mortes est maintenu par les non humains.
Au même moment , les Templiers arrivent par le Val de Reissland pour secourir l’Empire. Le terrible Juggernauth, imprudemment entré au sein des restes de la citadelle se fait détruire par le souffle de braise des dragons d’or qui récupèrent la citadelle de Labo. Sur le front de l’est, les orcs reculent effrayés par l’arrivée des dragons d’or en renfort des troupes elfiques.

Tour 13 :
Le Magiocrate, utilisant sa magie, souffle l’incendie qui se propageait depuis des jours à l’extrémité de la faille de Tsaroth et qui obligeait ses troupes à de long détours. L’armée noire, enfin déployée, va lancer sa première attaque contre les forces d’élite de l’Empire avec à sa tête le Magiocrate, conscient que les heures sont décisives. Pendant ce temps, les troupes non humaines attaquent sans relâche les dragons d’or sans réussir à les tuer.
L’Empire renvoie dans les limbes les derniers démons et le mage Thornz invoque des élémentaires de Terre pour renforcer ses troupes. Les orcs, affaiblis, essaient de reformer leurs lignes après l’attaque des dragons d’or.

Tour 14 :
La bataille atteint son paroxysme ; voyant que les différentes races non-humaines, se détestant, laissent des brèches sur la ligne de front afin de ne pas se mélanger, trois dragons d’or volent dans la brèche de toute leur puissance de déplacement vers les mages noirs qui s’étaient reculés dans les Terres Mortes. La bataille est courte mais terrible, les dragons d’or encerclèrent les mages qui utilisent leur puissance maléfique. Deux dragons d’or tombent ainsi que deux des trois sorciers, Om et Haart. Les pertes sont lourdes pour l’Empire mais la puissance magique des ténèbres ne réside plus que dans le Magiocrate. Pendant ce temps, les troupes de l’Empire et les divisions sang et noires s’entre-tuent.

Tour 15 :
Contre-attaque des non-humains : les orcs, impuissant contre les dragons, s’attaquent sauvagement aux dernières troupes de cavalerie elfes, les détruisant. Les divisions d’ogres éliminent quant à elles une unité d’élite d’infanterie de l’Empire. La bataille fait toujours rage à l’ouest du front, où le Magiocrate à la tête de son armée s’attaque à la cavalerie des templiers qui se défend vaillamment et , coup de théâtre, transpercé de toute part est obligé de disparaître de la bataille en un cri de rage – il ne reste rien de l’unité de cavalerie Templiers . Une clameur d’espoir s’élève des rangs des forces de l’Alliances et l’armée ténébreuse vacille.

Tour 16 :
La suprématie des magiciens de l’Empire étant maintenant totale, plusieurs élémentaires de l’air invoqués, volent avec trois dragons d’or, au-dessus de la faille de Tsaroth et prennent à revers les troupes humaines du Magiocrate. Les divisions sang et noir sont décimés par cette attaque soutenue par les troupes fraîches des Templiers. Sur le front de l’est, les trois troupes ogres sont détruites par une charge de trois autres dragon d’or aidés par l’infanterie de l’Empire ivre de vengeance.

Tour 17 :
Les divisions des ténèbres reculent en ordre et tentent quelques contre-attaques contre l’Empire. Mais la nouvelle attaque conjointe des dragons et des Templiers aidés par les troupes d’élites de l’Empire et du Reissland est meurtrière. Un tiers des troupes humaines du Magiocrate disparaît. Les archers Kobolds sont décimés sur le front Est

Tour 18 :
C’est la déroute des troupes des Ténèbres qui abandonnent la lutte. Il aura fallu neuf jours de bataille pour anéantir les forces du mal. Le Général en Chef de l’Empire sait maintenant que son nom restera dans les chroniques de l’Empire Charque.

Commentaires

Default