L'ancêtre des jeux de conquête

6,0

Je suis dans la série des classiques qui ont bercé mon enfance: alors allons-y pour Risk !

Quand je l'ai découvert en 1974, j'aurais vendu père et mère pour l'avoir, ne serait-ce que quelques heures plus tôt. J'ai multiplié les parties avec mon entourage au "risk" de dégoûter des jeux sociétés tous les membres de ma famille. Et surtout j'y ai pris un plaisir fou, fou, fou.

Avec le recul de toutes ces années et à l'aune de tous les nombreux jeux de conquêtes et les autres sortis depuis, évidemment, il ne souffre plus la comparaison.

Ses atouts: son accessibilité, sa simplicité, son thème fort et très concret; l'idée des objectifs secrets, même si en pratique ceux-ci peuvent s'avérer très inégaux et trop déterminés par la chance.

Ses faiblesses: donne une impression de tactique et de stratégie, alors, qu'en fait, pas trop.

Si on est prêt à accepter l'alétoire de la résolution des combats et des objectifs secrets, on peut passer un moment sympa en famille.

Commentaires

Default