Kit Paddle

7,6
On peut dire que je l'attendais d'une attente fiévreuse celui-là, il faut savoir que c'est typiquement le genre qui me parle le plus : du bluff, de la fausse coopération, des coups de putes, des rires, du sang. La vie en fait.

Lorsque mes yeux ont croisé le chemin du tout premier article que j'ai lu à son sujet, dès les premières lignes, dès le postulat de départ et le but du jeu annoncé, j'ai su que j'allais être fou d'amour. Le pire, c'est qu'une soirée jeu avec un minimum de personnes pour pouvoir profiter d'un tel jeu (6) a mis du temps à se mettre en place, j'ai donc dû être patient, alors que je savais qu'il était déjà sur les étals.

Verdict en demi-teinte au final, car si le principe est génial (sisi), même si le déroulement de la partie est très plaisant, le dénouement pourra vous laisser sur votre faim (sans mauvais esprit).


Si vous jouez avec des personnes sympas, voici ce qui va se passer :
Vous allez jouer la coop à fond. Alors il n'y aura aucun rebondissement pendant la partie, si la météo est clémente, vous serez réellement en pleine balade touristique et vous en sortirez tous indemne sans l'once d'une difficulté. Ou alors, vous allez en chier grave, mais comme vous êtes tous sympa, vous allez tous partager vos repas etc., vous arriverez à survivre in extremis jusqu'au moment où l'orage arrive, et là vous avez qu'une ou deux places pour 6 manants. Mais comme tout le monde est super gentils, on tue qui? Bah on sait pas en fait, on a aucune raison de tuer l'un plus que l'autre. De grands "Mouais" et autres "C'était un peu de la merde comme fin de partie, non?" Vont très vite fuser de la bouche des joueurs. On a vraiment le sentiment qu'il y'a un problème avec la fin du jeu.

A contrario, si vous jouez avec des personnes moins sympas :
Là on partage pas sa bouffe, on participe à peine à la construction du radeau, on se fait des coups bas dès qu'on peut, on passe notre temps à se venger d'untel qui nous a échangé une ration de bouffe contre un balais à chiotte alors qu'il avait promis une balle, le flingue devient un (sinon le) objet central de la partie, celui qui fait de son propriétaire le chef d'orchestre de toute cette Zumba infernale, là, OUI, on se marre !

Moralité :

Jouez avec des connards.

Commentaires

Default