Le Dieu Perdu
Ce jeu est sorti le 23 déc. 2006, et a été ajouté en base le 23 déc. 2006 par bilbo

édition 1985
Par Dave Morris et Oliver Johnson
Illustré par Léo Hartas et Bruno Elettori
Édité par Folio Junior et Gallimard
Distribué par Gallimard

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Khâlima ! KHÂLIMA !!! Ah non c'est Katak...

Bon déjà cette couverture est de toute beauté et laisse franchement rêveur, comme souvent celles de la collection "Dragon d'or". Le thème à la Indiana Jones version Heroic Fantasy, franchement de la balle. J'adore l'idée de l'exploration de ce temple et quand j'étais gamin ce LDVELH était un des mes préférés rien que pour le scénario. En plus pour une fois l'idée d'un personnage puissant, impressionnant, est bien amené, on sent que le Dragon d'or est connu et craint. Son ennemi de même a une certaine aura, "Domontor", un nom qui inspire la crainte quand même.

Seulement voilà, maintenant j'ai 36 ans et si le plumage est toujours aussi bon, j'ai été déçu de voir que le ramage ne suivait pas forcément. Et oui j'ai fait "une partie" avec mes fils de 8 et 6 ans et voici mes ressentis tous frais.
Primo avec mes enfants, on s'est retrouvés à lire des paragraphes souvent trop longs, se noyant dans des descriptions paradoxalement peu immersives alors que ça aurait pu être tripant. Je les ais vu se désintéresser progressivement bien que leurs ressentis finals ne soient pas si négatifs.

Secondo, il est dur. Il mérite qu'on s'y attarde pour trouver le bon chemin, les bons objets et là c'est vrai qu'on a pas réussi (on a fini par perdre sans mourir faute de pouvoir traverser un lac, on avait pas ce qu'il fallait pour ça, point barre). Or on meurt souvent dans ce LDVELH, des pièges, des monstres très forts impossibles à battre sans une endurance élevée (alors qu'on rame grave pour en retrouver)... Et encore on a eu beaucoup de chance dans nos tirages de dés. Le truc est pas équilibré quoi. S'il fallait recommencer au début à chaque fois...

Les illustrations sont peu nombreuses et pas spécialement immersives ni jolies, à part le famaux Ouisti, notre compagnon d'un temps et les Gardiens de cauchemars (un autre nom bien choisi tout de même).

Déçu donc et pas envie de le refaire, en tout cas pas tout de suite.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default