Ce jeu est sorti le 24 août 2004, et a été ajouté en base le 24 août 2004 par Tric Trac

édition 2003
Par Mike Elliott
Édité par Wizards of the Coast

Standalone

Kawabunga !!!! Que c'est bon bon bon, bon pour le moral...

Après avoir lu le dossier sur Jesweb concernant Duel Masters, et avoir cru comprendre qu’il s’agissait d’une excellente version simplifiée de Magic visant un public plus jeune, je me suis dit que c’était là l’occasion idéale de m’éclater avec la tête de cochon râleur de mon fiston de dix ans ; et hop voilà ti pas qu’je fonçe chez Marcus, mon revendeur préféré, et achète un pack de découverte et sept boosters.
Passons sur le fait qu’il s’agit d’un jeu à collectionner qui coûte des sous, because je ne trouve pas vraiment plus justifiable mon comportement habituel depuis cinq ans, qui consiste à acheter quatre ou cinq jeux de société « non à collectionner » par mois….
Alors ce jeu mérite t’il l’attention des vétérans invocateurs de sorts ?
Et bien j’affirme que oui, et même plus : un oui+.
A mon sens, et après quand même une dixaine de parties avec seulement les cartes de l’éditions de base francophone, Duel Masters n’est pas une version simplifiée de Magic, mais une version améliorée, défrichée de toute ambiguïtés et qui retient la quintessence du bonheur pur que l’on éprouvais en jouant à Magic.
Tout d’abord le problème de pénurie de mana est éliminé, il n’y a plus a s’en faire en espérant tirer une carte de mana de sa pioche, et qui plus est de la bonne couleur ; dans Duel Masters chaque toute carte peut être utilisée comme mana en la plaçant dans sa réserve et se transforme en mana de sa couleurs ; le coût d’invocations des cartes est également facilité, en effet un seul mana de la couleur du sort joué est nécessaire pour l’invoquer, ainsi une créature verte avec un coût d’invocation de cinq pourra enter en jeu en engageant obligatoirement un mana vert et n’importe quels quatre autres ; si pour certains cela peu signifier une simplification, pour moi cela signifie surtout une diminution conséquente de la part de hasard et donc une plus grande concentration sur sa stratégie, vu que l’on gagne grâce à ce système un choix d’options plus important et nettement moins lié à la pioche des cartes.
Pour le reste il n’est plus question de point de vie mais d’un bouclier de cinq cartes faces cachées à détruire une à une pour ensuite pouvoir terrasser son adversaire ; vos boucliers détruits reviennent dans votre main.
Il n’y a plus que deux types de cartes, les créatures et les sorts ; les sorts ne peuvent se jouer que durant la phase d’invocation et seulement durant son tour, fini les problèmes de stack.
Durant les combats, vos créatures dans la zone de combat peuvent attaquer les créatures engagées de votre adversaire ou votre adversaire lui-même, c'est-à-dire un de ses boucliers, celui-ci ne pourra bloquer votre attaque qu’avec une créature non engagée ayant la capacité « bloqueur ». Capacités des créatures dispo dans l’édition de base :
-Surpuissance : Augmente la puissance de la créature de +x durant l’attaque
-Déclenchement de boucliers : Lorsque cette carte reviens dans votre main en tant que bouclier détruit, vous pouvez la jouer sans en payer le coût.
- Estocade : Quelle que soit l’issue du combat, la créature adversaire succombe
-Double briseur : Détruit deux boucliers à la fois.
-Bloqueur : Peut bloquer n’importe quelle attaque.
Ajouté à cela une panoplie de sorts sympas et l’on obtient déjà un mélange détonnant et sacrément subtil et passionnant et prenant et ludiquement bandant.
Très prometteur….

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default