Karl Franz et son griffon (sur la plage, à la montagne, à l'hôtel, à la caravane, etc...)

9,3

Au début, j'étais septique. Comme vieux joueur de battle, j'éprouve de plus en plus de difficulté à sortir mes armées pour jouer. L'espace et le temps deux objets de négociation intrafamilial. Bref ... J'étais donc septique à l'idée de remplacer mes figurines adorées et précieuses par des disques de carton. Pourtant dès l'ouverture de la boîte, la qualité saute aux yeux. Les illustrations des disques sont magnifiques et vous plongent direct dans l'univers de warhammer. Les éléments de terrain sont aussi représentés et offrent une belle variété de possibilités tactiques.

Là où Warhammer disckwars fait fort, c'est que la bôite de base propose quatre armées complétes avec des unités variées. Cela vous donne déjà pas mal de possibilités de parties différentes (que dire si vous ajoutez les deux extensions).

Restait à voir si le système de jeu allait me replonger dans Warhammer. Les unités sont caractérisées par leur mouvement, le facteur d'attaque, de défense et leur resistance auxquelles s'ajoutent de caractéristiques et pouvoirs spéciaux. Selon, moi on est plutôt du côté de la 4e édition. Les compétences des unités permettent de développer un jeu tactique et riche en combinaison. Comme toutes les informations sont disponibles aux deux joeurs, il faut se creuser la cervelle pour décoder le plan adverse et trouver les parades les plus efficaces.

J'ai enfin mon warhammer que je peux emporter en vacances ... Lorsque vous initiez un joueur à ce jeu prenez bien le soin de lui expliquer les pouvoirs des unités et même à les lui montrer par des exemples ficitifs. Comme une partie dure un peu moins d'une heure, le jeu est idéal pour enchaîner les parties, la courbe d'apprentisage est élevée.

Si vous lisez l'anglais ... il s'agit vraiment d'un bon jeu qui simule les batailles fantastiques où le hasard est très peu présent.

Commentaires

Default