Ce jeu est sorti le 14 oct. 2008, et a été ajouté en base le 14 oct. 2008 par 20.100

édition 2008
Par Jeroen Doumen et Joris Wiersinga
Édité par Splotter Spellen

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Jouer ou travailler ?

Rarement un « jeu » aura proposé une frontière aussi ténue entre les deux. Comme d'autres jeux avant lui, comme Caylus ou Neuland, Duck Dealer met la grosse optimisation au cœur du jeu. Aucun hasard, tout est sous le contrôle des joueurs. Sauf qu'ici, on tape carrément dans la caricature. Ce n'est plus vraiment un jeu, mais un authentique problème d'optimisation logistique, tel qu'on le rencontre dans l'industrie, et dont on confie la résolution à des ordinateurs et algorithmes évolués.

On rajoute à ça une fin de partie abrupte, les causes minuscules aux gros effets (se faire piquer une ressource cruciale à un tour près et devoir tout recalculer), les choix stratégiques concentrés au début de la partie (équipement du vaisseau), et un énorme potentiel d'AP (joueur bloqué 5-10 minutes dans ses réflexions) lié à la nécessité de réaliser de gros calculs, et les quelques bonnes idées du jeu s'envolent en fumée. Le thème second degré ne fait finalement qu'illusion.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default