Aquasphere
Ce jeu est sorti le 30 oct. 2014, et a été ajouté en base le 1 août 2014 par Docteur Mops

édition 2014
Par Stefan Feld
Illustré par Dennis Lohausen
Édité par Matagot
Distribué par Millennium

Standalone 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Jouer dans sa bulle ? Pas vraiment

Je ne joue pas souvent à des jeux de Feld. Il est pour moi l'auteur de jeux très mécaniques et complexes (pas tous il est vrai). Les thèmes sont souvent plaqués. Ce n'est pas trop le cas ici car je peux me croire dans une station pour programmer mes robots afin d'effectuer certaines tâches, bien que le fait de poser des sous-marins pour permettre de comptabiliser les robots soit très peu thématique.

C'est un jeu de programmation dans lequel le temps (monnaie du jeu) et le timing (pour faire des actions avant les autres) sont très importants. L'interaction est très présente (majorité, effectuer des actions, coût de pose des sous-marins, éviction des robots adverses...). La mécanique est simple puisqu'il n'y a que deux actions (programmer un robot ou activer un robot). Pourtant, c'est l'un des jeux (hors jeux abstraits évidemment) les plus réflexifs auxquels j'ai jamais joué. Il y a tant de paramètres à prendre en considération (notamment l'arbre des actions du tour suivant).

Cependant, je lui trouve quelques défauts :

- une durée trop longue, accrue par les analyses longues afin de prendre en compte l'ordre de programmation des actions du tour suivant. Certains tours peuvent être courts, d'autres très longs. C'est donc un peu frustrant d'attendre longuement son tour de jeu pour ne passer que 10 secondes à programmer son robot.

- l'action de programmer une action pour pouvoir en programmer une autre est très pénible à comprendre, même si son utilisation est intéressante pour pouvoir faire une action déjà passée.

- le fait de devoir tout faire faute de quoi on se fait distancer : il faut faire des sous-marins pour comptabiliser plus de points, en n'oubliant pas de prendre des cartes, ni de compléter son module avec des lettres (qui peuvent faire toute la différence), ni de chasser les octopodes, et encore moins d'oublier les cristaux noirs (sans quoi on ne peut pas franchir certains paliers de points). Donc, il ne sera pas vraiment possible d'axer sa stratégie sur un domaine.

- le hasard des tirages de cartes ou des éléments de modules (et de leur placement) peut vraiment nuire à une stratégie (cf attendre une lettre pour un module qui ne vient pas)

En résumé, il s'agit d'un jeu réflexif où il faudra sans cesse bien réfléchir au timing de ses actions, tout en saisissant les opportunités qui se présentent. Une erreur est difficilement rattrapable. Je lui trouve une forte interaction, si bien qu'on n'est pas dans sa bulle à jouer. La concurrence est très forte tout le long de la partie.

 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default