Jockeys

4,0

Un jeu que j'aurais voulu aimer (je l'ai d'ailleurs
acheté), tant par son thème potache que par sa
réalisation très attirante (le fait de construire
la ville à tour de rôle reste une excellente idée),
mais qui hélas nous a tous rebutés pour deux
raisons: un hasard beaucoup trop présent pour qui
aime faire usage de ses neurones, et une propension
à mourir des personnages qui punit l'audace et
interdit toute empathie (je me sens plus proche
des jockeys lors d'une partie de petits chevaux),
défauts à mes yeux rédhibitoires pour espérer une
immersion dans un univers aussi marqué et
oppressant.
Il se peut que des variantes intelligentes
corrigent tout cela, notamment quant à la durée
trop élevée des parties: un massage cardiaque
reste possible, car le corps est sain.

Commentaires

Default