Pharaon

de Henri Molliné et Sylas
Pharaon
8.41 
32 avis

Description du jeu :

Vous êtes un des enfants de Pharaon. Comme vos frères et soeurs, vous allez passer une grande partie de votre vie à préparer votre passage dans l’au-delà. Vous entourer de nobles loyaux et des artisan... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 40,00 €

Jeu pharaonique ou à momifier ?

Pharaon est un jeu parfaitement abstrait, mais si joliment illustré et si varié dans les actions qu’il tente artificiellement de connecter à des éléments thématiques que l’on ne s’en rend même pas compte. C’est que le travail d’illustration et d’édition est assez remarquable pour s’avérer proprement envoûtant, nous plongeant dans une ambiance plutôt qu’une histoire-prétexte, et traduisant bien dans son monumental hiératisme sa mécanique calculatoire, les joueurs incarnant après tout des Égyptiens surplombant un projet de vie et de mort qu’ils cherchent à optimiser par une gestion optimale de leur pouvoir et de leurs ressources. Rarement un titre sera parvenu à être si thématique dans son abstraction-même.

Pour que le charme opère, il fallait que l’on puisse se laisser emporter par une oeuvre fluide, évitant de faire fuir l’Égypte pour le manuel de règles, et Pharaon y parvient parfaitement grâce à une grammaire pictographique impeccable, si simple qu’elle en simplifie un jeu à première vue complexe. Si l’on peut craindre de se perdre dans les cinq actions disponibles et la salade de points qui en résulte, on apprécie par exemple d’être guidé dès le début par un noble influençant notre stratégie, et par la limite très contraignante de deux à quatre fois où l’on a accès à un quartier à chaque manche, produisant une interactivité bien plus vive qu’on l’attendrait d’un tel titre.

On trouve une autre belle preuve de sa conception très soignée dans un mode solo au fond classique (on doit y battre le score d’une intelligence artificielle) et en fait étonnamment vivant, restituant comme nul autre l’impression de faire face à un adversaire de chair et d’os, sans perdre sa dimension calculatoire et sans pour autant se complexifier d’étapes fastidieuses. Sous ses dehors rigides, Pharaon est un trésor artistique comme mécanique comme on rêverait que les jeux semi-experts le soient plus souvent !

L'intégralité de ma critique de Pharaon est lisible sur le blog VonGuru : https://vonguru.fr/2020/05/20/pharaon-preparez-votre-passage-dans-lau-dela-egyptien/
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default