Ce jeu est sorti le 8 mars 2003, et a été ajouté en base le 25 mai 2009 par Monsieur Phal

édition 2009
Par Don Greenwood, Richard Berthold et Robert Haines
Illustré par Kurt Miller, Mark Poole et Patrick Turner
Édité par Valley Games

Standalone 4 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Jeu monstre, jeu extreme, uniquement pour ceux qui privilegient le theme

Parties : 4/5

J'ai eu la chance de pouvoir faire 4 ou 5 parties de ce jeu, uniquement parceque j'ai trouve les fous
furieux prets a jouer a ca.... 8 h de jeu, enormement de hasard, et une mecanique qui transpire la poussiere des vieux jeux d'un autre... siecle!

- Jette un de, ca tombe mal et tu perds la moitie de ta partie.
- Jette un de et tu reviens de la guerre en heros... ou pas, et tu perd tes meilleures chances de gagner...
- Tire tes cartes de faction a la mise en place, et tu sais que tu seras cantonne a un role de faire valoir pour la moitie de la partie...

Bref, un jeu insupportable... selon les canons d'aujourd'hui. Et je comprend qu'on puisse ne pas le supporter. Dans le meme etat d'esprit, j'ai fait une partie de Civilization (l'ancien), et je ne me vois pas le rejouer un jour. Republic of Rome, si. Au contraire, je suis pret a sacrifier des heures a relire ces p... de regles, me faire des fiches et expliquer, puis reexpliquer ce jeu a des personnes qui ont 90% de chance de detester ce jeu.

Pourquoi?

Parceque ce jeu est en capacite d'exhumer le senateur en chacun de nous. Tout simplement.

Nous sommes face a un jeu de diplomatie. Un support a l'ancienne (je me repete): pas d'equilibre dans la mecanique, des phenomenes simules betement au de, mais qui donne aux joueurs une place et une liberte incroyables. Nous pouvons mourir de maladie, assassiner ou etre assassine, partir en guerre contre les barbares, revenir en rebelles pour prendre Rome, donner des recompenses a nos allies... pour mieux les endormir, mettre le senat sous pression en affamant le peuple etc etc...
C'est immense, c'est chaotique et dans ce contexte c'est la capacite a convaincre les autres, trouver le maillon faible d'une alliance, a faire le dos rond quand les evenements s'acharnent contre nous, qui fera la difference. Pour pouvoir jouer a ce jeu, il faut accepter de soutenir un leader, compte tenu de notre faiblesse, pour avoir peut etre eventuellement une chance de revenir... si necessaire, en sabotant le plan de notre meilleur allie. Rome est absolue, Rome merite tous les sacrifices!!!

Voila, certains en font un JdR sans maitre du jeu. Je ne sais pas, toujours est-il que si l'on a le bon groupe de joueurs, on genere des sensations exceptionnelles. Ce jeu a des defaut, mais il a une vrai ambition, et je doute que l'on qu'on en trouve autant, avant longtemps, dans les jeux qui sortent aujourd'hui.

Voila, je ne lui donne pas 10, non il n'est pas parfait, mais celui-la, il est dans les 20 jeux que j'emmene au bout du monde!

Ave.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default