Senji

Senji

Édition 2008
Par Bruno Cathala et Serge Laget
Illustré par Bertrand Benoît
Édité par Asmodée
3 à 6 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
49,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
François Décamp
Tric Trac team
10,0
Le Diplomatie du XXIème siècle !

Jeu d'initiation très intéressant

6,0

Il y a des choses très bien dans ce jeu moyen (moyen dans le sens durée et complexité moyenne) et d'autres finalement moins à mon goût.

Déjà, l'éditeur scande partout "Senji, c'est un jeu de diplomatie.". C'est vrai : la diplomatie y est systématisée dans le sens le plus pur du terme car :
- un système de cartes vient la sous-tendre,
- une phase dédiée la rend pratiquement obligatoire.

On pourrait ajouter : "Senji n'est pas un jeu de conquête.". Ce n'est pas forcément un défaut mais dans un jeu où il y a des armées et des samouraïs qui amène des pouvoirs spéciaux, on peut être frustrés de ne pas vraiment avoir besoin de combat pour gagner.
Ce n'est pas forcément un défaut dans le sens où celui qui arrivera le plus à ménager la chèvre et le chou pourra tirer son épingle du jeu, et donc convenir à la philosophie affichée du jeu, à savoir la diplomatie...

Jusque là, le jeu me plaît car il arrive dans un espace simple à introduire nombre de notions de jeux plus complexes. Et à mon avis, c'est typiquement le genre de jeu charnière que je proposerai à un débutant éclairé pour faire la jonction avec de vrais gros jeux.
Dans cette optique, il appartient à la même famille que Caylus (en terme de complexité et de durée bien sûr) mais est plus logique et sera à mon sens mieux compris par le "commun des mortels", car il obéit à des règles sociales implicites.

Bref, qu'est-ce qui ne me convient pas dans ce jeu ?
C'est simple, le sytème de points d'honneur. En effet, les points d'honneur s'accumule pendant toutes la partie par divers moyens (mais principalement par les cartes Hanafuda, cartes dont la combinaison apporte des points d'honneur ou attire de samouraïs) et le gagnant est évidemment celui qui a l'honneur le plus important. A la manière de Caylus finalement.
Et tout le monde aura à coeur d'abattre la majorité de ses atouts vers la fin de partie, rendant complétement imprévisible la victoire, d'autant plus que les fameuses cartes Hanafuda sont aléatoirement attribuées (bien qu'on puisse multiplier ses chances en produisant plus).

Tout ça n'en fait pas un mauvais jeu objectivement, mais moi je préfère les jeux moins chaotiques ou dont le chaos peut-être un peu plus contrôlé, par le jeu d'une diplomatie moins systématisée et plus libre. Plus... sauvage quoi !

Edit PS : une dernière chose sur le matériel (fort agréable au demeurant) : les dés de combat.
Pourquoi diable les dés de combat ont été frappés du symbole des clans SANS les couleurs ?!
C'est legros point noir ergonomique du jeu.
Alors oui je sais : nous ne sommes que des petits bourgeois qui nous arrêtons sur les détails inutiles et superficiels. Je le concède...

Mais ils auraient quand même pu mettre les couleurs sur les dés.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default