1944 : Race to the Rhine

1944 : Race to the Rhine

Édition 2014
1 à 3 joueurs
Nombre de joueurs
14 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
60,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu
Aucun avis

Je vais et je viens entre ton Rhin

10,0

Une production de haut vol aussi bien pour la qualité matériel, l’ergonomie que l'habillage historique qui apporte un vrai plus. Un gros effort sur les cartes a été effectué, alors que les decks des 3 joueurs sont identiques dans leur composition, toutes les cartes comportent une photo différente. Le graphiste a utilisé des photos d'époques colorisées ce qui donne une ambiance surannée vraiment très bien vue.
des règles :
Le jeu se révèle relativement simple, bien que des petits détails importants viennent émailler celui-ci et nécessite quand même pas mal d’attention. L'explication ne prend pas plus de 10/15 minutes.


c'est avant tout un jeu de gestion du ravitaillement et de prises d'objectifs
le vainqueur sera celui qui atteindra le Rhin le premier avant que la contre attaque allemande soit accomplie
sinon ce sera le joueur qui aura accomplie le plus de faits d'armes victorieux en gagnant le plus de médailles qui gagnera
à son tour un joueur fait 2 actions parmi 6 : prendre du ravitaillement, prendre des camions, transporter le ravitaillement, bouger un de ses 3 corps d'armée, demander un soutien aérien, demander un parachutage de troupe.
Le système est chafouin, on peut puiser dans les stocks alliés pour vider les ressources et en priver les autres. On va gérer la nourriture, le carburant et les munitions, mais aussi les camions pour les transporter et bien sur les mouvements même si finalement on doit rester plus ou moins dans le couloir historique en respectant les ordres du haut commandement, on peut piquer quelques objectif communs au voisin.
chaque joueur a un deck identique dans lequel il va piocher au hasard les évènement au cours de la route, unités allemandes à combattre, soutien de la résistance française, faire face à une population affamée, ... donc seul l’ordre d'apparition changera entre les joueurs
Il y a également un deck commun de cartes contenant les unités allemandes allant des unités de bases aux blindés.
Les combats sont résolus simplement en dépensant les munitions et ressources exigées par les cartes rencontres.
A la fin du jeu les joueur comptabiliseront les unités ennemies qu'ils ont détruites pour gagner des médailles supplémentaires.
le mouvent consomme le carburant et il y a une "interphase" où l'on doit nourrir ses troupes sou peine de voir son corps d'armée immobilisé.
à la fin de son tour le joueur joue la réaction des allemands en plaçant un marqueur d'armée allemande sur le plateau (en respectant des règles de poses) ou bien il peut décider de déclencher une contre attaque allemande sur un autre joueur en lui retirant un marqueur !!
il y a des règles avancées pour la météo, pour des vétérans ...
Il y a également une règle solo pas mal du tout
du gameplay :
Avec 2 actions a réaliser plus 1 action pour l'Axe à chaque tour de joueur, le jeu est assez fluide. L'interaction est bien présente et directe. Déjà, c'est une course et donc la compétition fait rage, ensuite sur le ravitaillement on peut en priver les autres voir même provoquer une phase spéciale qui peut paralyser les adversaires. A la fin de son tour, chaque joueur joue une action en faveur de l'Axe, autant dire que les 3 Alliés ne le sont que sur le papier !!
Il y a un peu de hasard sur le tirage de son deck de "pursuit", mais on sait que l'on a le même que les autres et seul l'ordre sera différent.
Les combats sont résolus automatiquement, donc aucune surprise à ce niveau.
Les choix sont nombreux mais la clé c'est le ravitaillement !
de l’équilibre :
Malgré des positions et des équipements très dissymétriques entre les joueurs, ça semble très équilibrés. Même Bradley, coincé au milieu, est loin d'être désavantagé.
du fond :
On a un jeu presque à l'allemande, aux mécanismes subtilement imbriqués. Par exemple la partie se termine à la fin du round où le dernier pion de l'axe a été placé (si aucun joueur n'a atteint le Rhin bien sur). Si on attaque un de ces pions, il retourne dans le pool. De même que l'ont peut placer un de ces pions ou bien faire une contre-attaque et retirer un pion non protégé d'un joueur. Ce qui offre aux joueurs une forte influence sur la fin de partie. En effet si personne n'atteint le Rhin le joueur possédant le plus de médailles gagne, Il va donc essayer d’accélérer la fin de partie.
Autre exemple, il faut se déplacer vite, mais cela nous éloigne de notre base de ravitaillement, augmentant le temps pour faire remonter munitions, carburant et nourriture.
On peut aussi foncer tête baissée, mais ça laisse notre ligne de ravitaillement sans défense et va permettre les contre attaque.
Au dire des mes comparses bien plus férus d’histoire que moi, cela simule parfaitement les problèmes de l'époque, à savoir que des corps d'armée entiers étaient immobilisés faute de munitions ou de nourriture.
En conclusion, ce n'est pas un wargame, mais c'est un jeu sur la guerre, les combats sont annexes mais pas secondaire.
Reste que par son thème, il s'adresse tout de même à un public restreint.
Un coup de cœur personnel, pas de doute.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default