Je sais faire la roue

8,7
Voici un jeu très abouti. Il est une synthèse du jeu de majorité. Le système de contrôle de fin de manche conjugué à un des scorings est très malin. La densité, conjugaison de la durée et de la complexité, est parfaite. Le système de décompte en fin de partie sur la collection d’expositions ajoute une dimension qui rompt la monotonie et la logique implacable de ce type de jeux.

Un grand bravo à l’édition, à la fois pour le matériel, le parti-pris graphique et le travail documentaire. Les cartes semblent réellement représenter les objets de la véritable exposition universelle. On y découvre notamment plusieurs inventions/découvertes de Nicolas Tesla.

Au niveau de la mécanique du jeu, je vois juste deux petites réserves à émettre: on peut subir un mauvais tirage et on peut penser que les joueurs arbitreront le plus souvent leur choix vers le pavillon contenant le plus de cartes, sauf en fin de partie ou compléter une collection devient crucial et où certaines cartes deviennent inutiles.

Même s’il est prévu de 2 à 4 joueurs, ce type de jeux prend sa véritable dimension à 3 et surtout 4 joueurs, de par la multiplication des intérêts croisés.

Commentaires

Default