Ce jeu est sorti le 12 juil. 2001, et a été ajouté en base le 12 juil. 2001 par Monsieur Phal

édition 2001
Par Alan R. Moon et Aaron Weissblum
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Goldsieber

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Je manquais d'enthousiasme...

"Das Amulet" est, que cela soit clair entre nous, un jeu d'enchères. Tout le système s'articule autour de deux phases dans lesquelles vous allez devoir doser vos investissements, jauger l'envie de vos adversaires et ne pas laisser passer les bonnes opportunités. Hé oui, voilà encore un jeu allemand d'opportuniste chanceux, serait-ce une spécialité ? Je ne vais pas me plaindre, je pratique l'opportunisme à outrance.

La mécanique parrait très lourde à la lecture des règles, mais comme d'habitude avec la plupart des jeux allemands, dès le premier tour, tout devient limpide. Bon, effectivement, le principe de "j'achète aux enchères des cartes qui vont me permettre d'avoir des cartes qui vont me permettre d'acheter aux enchères des pions qui vont me permettre de gagner", c'est, comment dire, lassant et pas très excitant si vous n'avez pas la vocation Sotheby's. Mais, les auteurs, qui sont malins, ont installé de petits éléments très subtils dans leur système.

Dans les premières enchères, la gestion des pions Energies est ingénieuse. Vous avez 10 pions pour acheter vos cartes et la durée du pouvoir de celle-ci dépend directement du prix que vous avez mis. En effet, vous posez sur la carte que vous venez d'acquérir les pions Energie que vous avez misé, ils représentent sa durée. Au fur et à mesure que vos sorts s'épuisent, vous récupérez vos pions Energie pour vos enchères. Comme une seule annonce par joueur est autorisée, il est important de bien regarder le capital de vos adversaires, de bien jauger l'intérêt du sort à la vente et le nombre de tours que vous voulez le maintenir actif. C'est une jolie gymnastique.

Pour bien maîtriser le jeu, il est impératif de prendre conscience de la puissance de certain sortilège. Du coup, la chance entre en ligne de compte car il est toujours énervant de tuer son capital sur une carte et de voir à la vente juste après une très bonne carte...

"Das Amulet" est donc un jeu sympathique, je ne dis pas cela parce que j'ai gagné, au système intéressant, avec plein de bonnes idées. Au début, j'étais sceptique, franchement, la première partie ne m'avait pas super-méga-embalé-à-mort, le thème ne me plaisait pas vraiment. C'est idiot, je sais. Mais en pratiquant, le plaisir est bien là. Je ne réclamerais pas systématiquement une partie, mais de temps en temps, je jouerais bien au joaillier...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default