Keyflower
8.88 
154 avis

Description du jeu :

"Keyflower" pour faire rapide est un jeu à l'allemande constitué d'enchères et de poses d'ouvriers. Chacun dans son coin va développer son village avec comme objectif d'avoir le plus haut score de poi... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 40,00 €

Je Kif'flower

Voici un jeu que je voulais tester depuis longtemps et une occasion s’est présentée récemment et je ne le regrette pas du tout. Dans ce jeu, il s’agit de bâtir le village le plus riche en une année. Pas de piste de score ici. Le jeu se joue aux moyens de tuiles hexagonales disposées aléatoirement (mais pas que…puisque l’on doit forcément sélectionner une tuile de la saison jouée)

Le principe du jeu est extrêmement simple en plus d’être intelligent. Il s’agit d’un jeu de placement / majorité d’ouvriers de couleurs (reçus en début de manche). A son tour de jeu, un joueur peut soit:

- réaliser l’action d’une tuile située au centre de la table en y déposant un ouvrier (ou n+1 s’il joue ensuite avec un plafond de 6 meeples sur la tuile)

- enchérir en mettant des meeples sur un côté de ces tuiles (le nombre n’est alors pas limité et celui qui gagne l’enchère à la fin de la manche remporte la tuile pour l’ajouter à son village mais défausse les ouvriers dépensés pour y parvenir)

- ou encore jouer son meeple dans une tuile préalablement placée sur son village (dans ce dernier cas, les couleurs importent peu et on récupère son meeple en fin de manche) ou sur une tuile dans le village d'un autre joueur (meeple perdu au profit du proprio du domaine utilisé)

Il existe d’autres tuiles (ordre de tour) qui vous permettront soit de choisir en 1er votre bateau de migrants, et donc les couleurs de votre réassort, soit de jouer en 1er à la saison suivante)

Sur (=action) ou à côté (= enchères) des tuiles centrales de saison, c’est le 1er meeple posé qui définit la couleur à utiliser pour cette tuile jusqu’à la fin de la manche. Et c’est là que le jeu est très intelligent car celui qui convoite une tuile pourra jouer sa couleur majoritaire, il est quasiment sûr de remporter l’enchère. De même, si je joue 3 ouvriers pour accomplir une action – et j’ai parfaitement le droit de le faire- je la bloque pour les autres (théoriquement le 2e doit mettre un meeple de plus mais c’est 6 meeples max sur une tuile…)

Une fois acquise, une tuile placée dans son domaine peut être améliorée en payant des ressources, et on est vivement encouragé à le faire car ce n’est que là que l’on marque des points de victoire! Par contre, cela coûte cher…Et donne l’opportunité aux autres de jouer chez vous des coups intéressants. Dans Keyflower, il ne faut surtout pas se focaliser trop sur son propre terrain si le voisin peut mieux faire, notamment au niveau des transferts (pictogramme charrette), et savamment doser les phases d'acquisition aux enchères et de développement de son village.

Avec son système d'enchères, le bluff grâce à nos petits paravents qui protègent des regards indiscrets, l'opportunisme en jouant chez les autres, la possibilité de jouer à 6, la stratégie et les blocage possibles par le jeu des couleurs et nombres de meeples placés, Keyflower est un jeu complet sans être d’une difficulté rédhibitoire. De plus, il s'est enrichi de 2 extensions depuis sa sortie en 2013. Il pourra décevoir certains car il est n’est pas très long (4 saisons c’est court si l’on veut à la fois enchérir, upgrader) Certaines tuiles sont très puissantes, notamment celle que j’appelle the love boat (aux couleurs gay…) qui permet d’utiliser toute couleur de meeple pour enchérir. De quoi se sentir à l’aise…Moi perso j’aime beaucoup. 9/10.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default