Onirim

de Shadi Torbey
Onirim
7.82 
194 avis

Description du jeu :

Ce premier titre de l'Onivers vous mène à travers un labyrinthe. Vous promènerez-vous à travers les chambres des rêves, tout en espérant que la chance vous dévoile les portes, ou préfèrerez-vous passe... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 20,00 €

Je dors - longtemps - deux ou trois heures - puis un rêve - non - un cauchemar m'étreint.

Onirim nous invite dans un rêve, malheureusement les rêves peuvent vite se transformer en cauchemar… ici il vous faudra éviter ces derniers et sortir du labyrinthe avant de vous réveiller.

Les +

- Les illustrations. On aime ou on n’aime pas, il faut bien reconnaitre qu’elles sont particulières, personnellement j’adore, elles sont oniriques, que demander de plus ? Et que ces illustrations soient appréciées ou non il faut féliciter le choix de conserver des illustrations qui sortent du commun.

- Le conditionnement. La boite est un véritable écrin, magnifiquement illustrée avec un thermoformage très bien pensé.

- Nombreuses possibilités de jeu. Il y a 7 extensions, on peut toutes les combiner (même si je n’ai personnellement pas encore osé en additionner beaucoup), je vous laisse calculer le nombre possibilités de jeux.

- Un jeu solo ou duo. Le principal intérêt d’onirim est dans le jeu solo à mon sens, mais le fait de pouvoir y jouer à deux est également appréciable à l’occasion.

- Règles simples. Lors de la première partie il faut retourner aux règles de temps en temps mais il s’avère que les règles sont particulièrement simples… une petite nuance cependant, si vous n’y avez pas joué depuis un moment et que vous voulez inclure des extensions il faudra peut-être un peu vous replonger dans le livret.

Les -

- Beaucoup de mélange. On passe la majeure partie du jeu à mélanger les cartes, et les cartes vont donc finir par s’abimer… on peut toujours mettre des protège cartes mais dans ce cas elles ne rentrent plus dans le thermo… Reste la possibilité de se dire que, comme on y joue seul, des cartes un peu défraichie ce n’est pas bien grave…

- Le hasard. Le jeu n’est pas totalement hasardeux, loin de là, mais parfois quand on a absolument besoin d’une carte elle ne veut pas venir et il n’est pas possible de faire quoi que ce soit pour forcer le destin…

Conclusion

Si le jeu à deux est dispensable (je préfère sortir un jeu directement taillé pour cette configuration), onirim est une petite merveille du jeu en solitaire et, s’il m’arrive de faire de longues pauses, j’y reviens toujours avec grand plaisir.

Note (basée sur le système bgg) : 7 (Bon jeu, j’ai généralement envie d’y jouer.)
Je ne commente et note que les jeux auxquels j’ai joué 10 fois minimum

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default