Ce jeu est sorti le 1 oct. 2015, et a été ajouté en base le 27 mars 2015 par Libellud

édition 2015
Par Oleksandr Nevskiy et Oleg Sidorenko
Illustré par Xavier Collette et Igor Burlakov
Édité par Libellud
Distribué par Asmodee

Standalone 2 extensions 6 éditions

Je dis Oui - Ja !

Mysterium est un jeu ukrainien qui a fait sa première apparition lors d’Essen 2014. Cela aura pris un an aux équipes de Libellud pour fournir une version redessinée, fluidifiée, et surtout françisée.
Il s’agit d’un jeu familial coopératif (on ne gagne pas seul à Mysterium, contrairement au Cluedo par exemple), pour 2 à 7 joueurs, d’une durée raisonnable car limitée au sablier. Néanmoins, le jeu propose 3 niveaux de difficultés (facile, moyen, difficile) et 2 expériences de jeux (fantôme ou mediums), avec des règles édulcorées pour 2 et 3 joueurs [chacun joue alors 2 mediums mais sans piste de clairvoyance]

Si l’on aime ce jeu, ce n’est pas vraiment pour son challenge intellectuel ou l’effort calculatoire à fournir, mais plutôt pour l’atmosphère psycho-mystique qu’il dégage avec ses illustrations sibyllines rappelant parfois de loin les plaquettes de Rohrschah ou le tarot de Marseille. Car pour une fois, on ne va pas calculer mais interpréter. En effet, l’objectif dans Mysterium va être (pour le fantôme) de « révéler » à chacun des médiums qui ils jouent parmi les suspects, et pour les mediums –réciproquement- de deviner qui ils sont. Ils auront au maximum 7 manches pour deviner tous non seulement qui ils sont, mais aussi où ils se trouvaient la nuit du meurtre et quel objet ils manipulaient. Si tout le monde parvient à deviner toutes ses caractéristiques, on passe en phase finale, sinon –c’est-à-dire s’il manque 1 caractéristique au moins- le jeu s’arrête et c’est perdu.

Concrètement, lors de chaque manche, chaque medium va recevoir de 1 à 7 cartes de la part du fantôme. Ces cartes seront en rapport avec l’élément qu’il a à deviner à cette manche (donc d’abord l’identité, puis le lieu puis l’objet). Une fois toutes les cartes attribuées, chacun des mediums DEVRA alors disposer son pion intuition sur l’élément qu’il pense incarner en fonction des cartes transmises par le fantôme, mais POURRA aussi se positionner sur ce que les autres pensent pour eux-mêmes grâce aux jetons de clairvoyance (qui veulent dire en gros « je pense qu’il a raison » ou « je pense qu’il a tort ») et tout ceci en 2mn chronométrées. Ensuite, le fantôme « checke » qui a raison qui a tort ; celui qui a bien deviné pour lui pourra avancer vers l’élément à deviner suivant ; celui qui a bien misé pour les autres gagnera 1 point sur la piste de clairvoyance par jeton judicieusement placé. Celui qui a tort pour lui-même doit recommencer à tenter de deviner le même élément à la manche suivante et celui qui a tort pour les autres perd le jeton de clairvoyance misé sans marquer de point sur la piste. Les jetons de clairvoyance dépensés sont réinitialisés à la 4ème manche.

Lorsque tout le monde a deviné ses éléments dans la limite des 7 manches, on passe à la finale. C’est à cette phase que le fantôme procèdera à la révélation du coupable.
Tous les éléments devinés sont posés au centre du jeu et on les organise en colonnes en plaçant en dessous le numéro qui leur correspond. De son côté, le fantôme désigne un coupable avec un jeton circulaire qu’il place face cachée sur la case de la solution, puis parmi les 7 cartes qu’il tire régulièrement, il va en choisir cette fois 3 (ni plus ni moins) qui circonscrivent le mieux possible le coupable, mais tous les mediums, qui ont interdiction de se concerter pendant cette phase, ne pourront pas toutes les voir avant de procéder à leur vote. C’est en effet en fonction de leur avancée sur la piste de clairvoyance au cours du jeu qu’ils seront autorisés à voir une carte, deux ou les trois avant de voter. Une fois tous les votes effectués, la solution sera révélée et comparée au suspect réunissant la majorité des votes ; si égalité, (par exemple . 1-1-1 à 4 joueurs ou 2-2 à 5 joueurs) la proposition retenue est celle du joueur le plus avancé sur la piste de clairvoyance. Si la solution correspond au personnage désigné par les mediums, la partie est gagnée.

Libellud a livré là un excellent jeu très immersif, qui ne vole nullement sont Tric Trac d’argent 2015 ni son As d’Or 2016. Les mécaniques (qui sont plus à mettre au compte de l’auteur) sont novatrices sans être complètement tirées par les cheveux, le tout sous-tendu par des illustrations franchement réussies. Le raisonnement seul ne suffira pas pour l’emporter, il faudra en plus être « inspiré », « connecté » comme au Pictionary. 8.8/10

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default