Jamais tu ne mettras à bas ce château !!!

8,0

Passionné de la période médiévale de longue date, Siège fut le premier wargame tactique auquel j'ai joué (avant même Cry-Havoc pourtant sortit précédemment).

Très immersif par ces illustrations et par le fait que chaque personnage est désigné par son nom, on s'identifie vite à Sir Lacy à la tête de sa troupe de valeureux hallebardiers.

Très complet au niveau des techniques de siège du XIIIème siècle (hormis les tunneliers), on retrouve les ballots pour combler les fossés, les machines (trébuchets, balistes, béliers, tours), les écrans, les échelles et du coté des assièges, la traditionnelle huile bouillante.

Les scénarios, quoique peu nombreux, sont variés et envisagent aussi bien la prise de la place forte par un rapide coup de main que suite à de longs sièges meurtriers.

Les règles sont complètes mais restent simples à aborder. Le seul point négatif vient des tables de combat au corps à corps : Le jeu favorise le défenseur et on se retrouve souvent obligé d'attaquer à 3 contre 1 pour espérer blesser son adversaire. Pas de preux duels entre deux chevaliers donc car il est plus rentable d'abattre son adversaire d'un carreau tiré à bonne distance. Les règles seront d'ailleurs remaniées au cours de diverses extensions, ce qui amènera quelques incohérences avec le temps. L'extension "Croisades" tentera de mettre bon ordre dans tout cela (en révisant entre autre les tables de combat)

Le principal intérêt de cette série c'est que toutes les boites sont compatibles et permettent de créer des scénarios personnalisés : Je me rappelle encore d'un débarquement de Normands descendant de leurs drakkars pour monter à l'assaut du château Berserkers en tête. Que de souvenirs....

Mais comme tout wargame, il réclame place et temps si l'on veut se lancer dans une bataille un tant soit peu ambitieuse.

Commentaires

Default