J'entends les sirènes, mais j'ai encore le temps de sortir, non ?

6,0

Appréciant particulièrement l'univers du jeu Androïd, qui a été repris pour Infiltration, je me suis évidemment intéressé à ce nouveau jeu conçu par Donald-Dominion-Vaccarino, et édité par FFG.

Les règles sont simples, mais leur présentation n'est pas des plus claires, et laisse plusieurs points d'ombre. D'aiileurs de nombreuses questions ont été posées sur les forums, certaines trouvant leur réponse dans la règle, mais beaucoup d'autres non, car les explications font l'impasse sur les nombreuses situations contradictoires que peuvent générer les effets des différentes cartes. L'habituelle règle d'or qui dit que si une carte contredit la règle la carte a précédence, est ici loin d'être suffisante.

Une fois ces écueils franchis, généralement en se mettant d'accord à l'amiable entre joueurs car plusieurs de ces questions n'ont pas encore reçu de réponse officielle sur les forums où elles ont été posées, le jeu tourne bien, est très fluide même à 6 joueurs.
Le côté un peu surprenant, c'est qu'on s'attend vaguement à un truc genre dungeon-crawling futuriste, et on se retrouve en fait devant un hybride de stop ou encore et de jeu de programmation...

Le matériel est plutôt agréable, même si on se demande pourquoi avoir conservé ce format "petites cartes" avec tout le texte présent dessus là où un format plus standard aurait été bienvenu.

Mais pour le moment, si j'apprécie mes parties grâce à leur durée réduite (de l'ordre de la demi heure), force est de constater que je lui trouve un petit problème de rythme. Au début tout le monde étant ensemble, on a un moment de flottement dans l'ambiance le temps de se détacher les uns des autres, car comme il y a avantage aux premiers joueurs dans la collecte des Data Files, qui sont la source des points de victoire, on a tout intérêt à ne pas rester groupés. A une case de déplacement par tour, ça peut prendre un petit moment avant d'être enfin tranquille...

Par contre, j'adore l'idée du duo alarme/proximité, qui impose un rythme variable à la partie, mais allant toujours crescendo, et qui rajoute un élément de prise de risque bienvenu dans ce thème.

J'avoue aussi un certain étonnement qu'il n'y ait pas de variante proposée pour jouer en solitaire. Le jeu serait forcément différent, mais le matériel et les mécanismes tels qu'ils sont déjà conçus mettent en place une "machine qui va mettre la pression" sur les joueurs propre à susciter des idées pour cela. J'imagine que ce n'est tout simplement pas du goût de l'auteur, mais du coup divers joueurs ont déjà commencé à plancher sur des variantes personnelles en ce sens...

A noter toutefois qu'il y a une quantité de textes relativement importante et qu'en attendant une traduction, mieux vaut le réserver à des anglophiles.

En conclusion, les parties assez variées que j'ai effectuées me laissent à penser que ce jeu peut encore me surprendre, et il est possible que je passe réviser ma note un jour ou l'autre. Mais en l'état actuel, je le trouve relativement moyen. Agréable à pratiquer, il n'enthousiasme pas non plus. Si vous aimez ces univers SF et Cyberpunk, jetez-y donc un oeil, sinon vous trouverez quelquechose de plus dans vos cordes ailleurs.

Commentaires

Default