Pandémie
Ce jeu est sorti le 6 oct. 2008, et a été ajouté en base le 15 janv. 2013 par Monsieur Phal

édition 2013
Par Matt Leacock
Illustré par Chris Quilliams
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodee

Standalone 7 extensions 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

J'en suis malade !

Pandémie fait partie des Classiques du jeu de société (JDS) moderne, et je crois pouvoir affirmer qu'il est devenu l'archétype du jeu dit coopératif, c'est-à-dire un jeu où les joueurs jouent en équipe et doivent affronter la mécanique de jeu elle-même. Ils gagnent ensemble ou perdent ensemble.

Pourquoi j'aime ce jeu ? Déjà il est beau (question de goût). Je trouve le plateau de jeu magnifique, avec cette belle mapmonde aux couleurs qui nous immergent dans le thème : il faut sauver le monde. Rien qu'avec le plateau de jeu, on se crois déjà au cinéma (à ce propos, le générique de début du second volet moderne de La Planète des Singes pourrait servir de Bande Annonce à Pandémie) et on a hâte de voir l'histoire se dérouler.

L'histoire, oui : c'est l'un des points forts de ce jeu. Les parties ne sont pas identiques. En fonction de la situation de départ (les villes infectées) et du tirage des cartes (en particulier du moment d'arrivée de la première carte Epidémie), le scénario ne sera pas le même. Parfois, il faudra lutter contre les explosions menaçantes, d'autres on se concentrera sur un type de virus en particulier (une couleur) car trop dangeureusement répandue. Souvent, la situation de crise évolue en cours de partie. Et en fonction des personnages que vous avez et de leurs capacités, votre manière de jouer changera également. Bref : renouvellement assuré.

Autre excellent point : on peut y jouer seul ! (C'est d'ailleurs comme ça que j'y joue la plupars du temps). Il est indiqué « 2 à 4 joueurs » sur la boite, mais comme c'est un jeu coopératif rien ne vous empêche de jouer seul en prenant plusieurs personnages : ça fonctionne très bien. Perso, je prends toujours 3 personnages et je mets 5 cartes Epidémie dans la pioche, et je me régale ! Les victoires sont rares et d'autant plus appréciées. Et puis c'est le genre de jeu où quand on perd, on a l'impression de ne pas être passé loin de la victoire alors on attend la prochaine pour avoir sa revanche.

Il existe en plus un grand nombre d'extension. En ce qui me concerne, j'aime tellement le jeu de base que je ne ressens pas le besoin d'y ajouter quoi que ce soit.

Soyons honnête : certains n'apprécient pas les jeux coopératifs à cause de l'effet Leader (un joueur qui se met à vouloir tout contrôler et gâche le plaisir des autres). Si vous rencontrez ce problème, jouez à d'autres jeux quand vous invitez une telle personne. Mais ne vous privez pas pour autant de ce bijou, parfaitement jouable en solo et très plaisant avec des joueurs qui savent laisser les autres décider, et tant pis si on perd : après tout ce n'est qu'un jeu.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default