Palazzo
Par Reiner Knizia
Illustré par Claus Stephan
Édité par Ravensburger et Alea
2 à 4
Joueurs
10 ans et +
Âge
60 min
Temps de partie
18,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique Ludique

J'adôôôre les fenêtres !

sur Palazzo
6,0

Palazzo n'est pas à proprement parler un jeu folichon ni un jeu de suspense. Ceci dit, construire selon les règles de M. Knizia revêt ici un intérêt ludique certain, comme d'habitude.

Passons sur le matériel qui n'engage pas vraiment, gris, froid, plat, lisse (Alea n'est pas spécialiste du matériel attractif), et attachons-nous à suivre la mécanique, fluide, facile à mettre en place, servie par un graphisme très réaliste.

Il faut aimer l'assez grande part de hasard (pioche des cartes argent, pioche des éléments de construction). Maintenant, vous avez tout loisir de remédier à cela en choisissant de prendre de l'argent : en laisser pour les autres donne un aspect "altruiste" qui n'est pas sans faire grincer les dents. Qu'est-ce que je prends ? Qu'est-ce je laisse? Telle est la question !

Quand vous voulez faire une acquisition, vous avez le choix entre acheter direct ou procéder à une enchère (les lots concernés sont toujours différents, entre le dépôt et les carrières). On peut jouer là-dessus pour faire perdre de l'argent inutilement à son adversaire ! On peut aussi transformer ses palais.

Bref, il y a de quoi s'amuser jusqu'au bout même si on ne peut s'empêcher de trouver ça un peu terne et parfois même sans surprise (bon, il est toujours difficile d'estimer le score des uns et des autres avant le décompte final).

Commentaires

Default