Il était une forêt
Ce jeu est sorti le 16 oct. 2013, et a été ajouté en base le 6 août 2013 par Docteur Mops

édition 2013
Par Florent Toscano
Illustré par David Boniffacy
Édité par Jeux Opla
Distribué par Paille Editions et Arplay

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

It won't last, forêt verte !

Ça raconte quoi ?

Tu es un humain aspirant à vivre en harmonie avec TA forêt A TOI. Tu as soif d’arbres, de biodiversité et d’équilibre des populations.

Ça marche comment ?

Le but du jeu est d’avoir un écosystème optimisé. On va donc marquer 3 points par arbre complet (c’est-à-dire avec une carte à chacun des 4 étages, identifiables au recto comme au verso des cartes) et 1 point pour chaque espèce animale dont le nombre d’individus (dessinés sur le recto des cartes, entre 0 et 3 individus pour 2 espèces par étage) est égal au nombre d’arbres de la forêt. Un arbre incomplet entraîne une pénalité d’un point, les tronçonneuses (dessinées sur le recto des cartes) une pénalité de deux points chacune.

Chaque joueur aura chaque tour trois cartes dans sa main : il devra en poser une dans sa forêt, et une dans la forêt d’un adversaire. À la suite de quoi il piochera deux cartes sur l’une des piles de pioche disponibles, et où l’on peut donc voir le futur emplacement de la carte dans l’arbre (sol, étage 1, étage 2, canopée). On ignore évidemment le nombre d’individus présents et s’il y a ou non une tronçonneuse.

Seules une contrainte et une possibilité viennent compléter cette mécanique :

    il est impossible de commencer un nouvel arbre si l’arbre en cours n’est pas achevé,

    on peut remplacer une partie d’un arbre existant par une autre (poser une carte sur une autre déjà posée).

Ça vaut quoi ?

Présenté comme ça on a l’impression d’un jeu pour geek en train de construire son modèle mathématique de dynamique des populations, mais en fait c’est UN VRAI JEU DE P… car, vous l’aurez compris, l’essentiel repose sur les cartes que l’on « offre » à ses adversaires et celles que l’on reçoit ! Là-dessus, les capacités de Frère Tuck, qui, bien entendu, est GENTIL, sont radicalement mises en défaut, certains l’ayant même accusé à plusieurs reprises de jouer coopératif ! Disons simplement que notre sens aigu de la moralité nous a quelque peu freiné dans l’exploitation des différentes possibilités offertes par ce jeu vivement déconseillé aux couples.

 Les plus
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default