Ce jeu est sorti le 12 janv. 2008, et a été ajouté en base le 20 sept. 2007 par Guyomar

édition 2007
Par Franz-Benno Delonge et Thomas Ewert
Illustré par Mike Doyle
Édité par Valley Games
Distribué par Intrafin

Standalone 1 extension
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Interactivité, fluidité, réalisme et originalité

La première chose qui frappe, quand on joue à Container, c'est son interactivité : tous les joueurs ont un port sur lequel ils posent usines et entrepôts (le matériel, en premier lieu les navires de résine, est d'ailleurs superbe), qui sert à produire des marchandises. Mais celles-ci ne pourront pas être chargées directement. Elles seront amenées dans le port d'un autre joueur si celui-ci vous les achète (d'où l'intérêt de bien doser ses prix pour être à la fois bien placé par rapport à la concurrence et pour maximiser son profit). Et enfin, de ces ports, les autres joueurs (vous ne pouvez pas aller dans votre propre port) pourront les embarquer pour les acheminer vers une île étrangère où, à la suite d'une enchère, les joueurs pourront acquérir les caisses pour marquer des points de victoire dépendant de leur nature à la fin de la partie.

La deuxième chose qui étonne, c'est le réalisme du système économique - impitoyable - qui simule merveilleusement les lois d'offre et de demande, les cote et décote de marchandises, l'entrée de l'Etat dans le système économique par le biais des subventions… En fait, le jeu se rapproche même du coopératif : sans les autres, on ne peut pas avoir d'acheteurs, donc il faut que tout le monde soit riche pour avoir de l'argent à brasser. Or, le seul moyen de faire rentrer de l'argent est celui des enchères : il faut parfois miser plus gros que ce que l'on aurait voulu pour que la subvention soit conséquente, ou accepter une offre que l'on juge ridicule pour ne pas faire sortir encore plus d'argent. Il faut aussi penser à trouver des acheteurs, quitte à faire des prix.

Container, c'est un système de jeu d'une originalité rare, d'une fluidité remarquable, avec une interaction extrême, un matériel de qualité ayant une vraie identité graphique et un vrai regret que l'auteur soit décédé. Certainement un des jeux les plus innovants que j'ai testés (j'en ai testé encore peu, il est vrai) depuis longtemps…

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default