Ce jeu est sorti le 16 nov. 2010, et a été ajouté en base le 16 nov. 2010 par Molmo

édition 2010
Par Andreas Steding
Illustré par Michael Menzel
Édité par Pegasus Spiele

Standalone
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Injustement méconnu

Ce n'est pas le jeu le plus connu d'Andreas Steding, sans doute parce qu'il n'a pas bénéficié d'une VF et qu'il y pas mal de texte en allemand sur les cartes (à noter qu'une VF existe sur le Net).

C'est n'est pas le meilleur non plus... mais quand on a Hansa Teutonica, Norenberc et Die Staufer dans sa famille, c'est pas facile de s'imposer.

Et pourtant, Firenze est un bon petit jeu, plus léger que les autres créations de Steding (on est dans du familial +). Le principe est simple :

- un marché de 6 cartes (personnages ou bâtiments) aux effets divers ; sur chaque carte, des briques de différentes couleurs ;
- les premières cartes du marché sont gratuites, pour acheter les cartes les plus éloignées il faut déposer des briques sur les cartes précédentes (comme à Smallworld), rendant ainsi les autres cartes plus attractives ;
- les joueurs essayent de construire les plus hautes tours possibles dans les différentes couleurs, sachant que les premiers arrivés gagneront des contrats lucratifs en points de victoire et que la partie prend fin une fois qu'un joueur a rempli un certain nombre de contrats.

Il s'agit donc d'un jeu de course et d'optimisation, avec un minimum de fourberies générées par les effets de carte (vol de briques, effondrement de tour, etc.). Certainement pas le jeu du siècle, mais un jeu très plaisant qui pâtit malheureusement de la quantité de texte (non-traduit) sur les cartes. Avec une VF ce serait un jeu "passerelle" idéal, en l'état il s'agit d'un bon jeu assez léger... mais réservé aux amateurs avertis.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default