King & Assassins
Ce jeu est sorti le 29 nov. 2014, et a été ajouté en base le 24 oct. 2014 par node

édition 2013
Par Łukasz Woźniak
Illustré par Michal Teliga, tomasz chistowski et Grzegorz Rutkowski
Édité par RUNES Editions et Galakta
Distribué par Paille Editions

Standalone 3 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Ils ne me trouveront pas. Je ne serai qu'une lame dans la foule.

King & Assassins est un jeu asymétrique où un joueur prend le contrôle du tyrannique roi et de sa milice alors que l'autre joueur fait se mouvoir la foule en colère et les assassins dissimulés parmi cette dernière. Le roi parviendra-t-il a rallier son Palais avant d'être assassiné ?

Les +

- Un jeu asymétrique. Dans les jeux à deux j'apprécie particulièrement les jeux asymétriques, ils permettent d'offrir deux expérience de jeux différentes et on a moins rapidement l'impression de connaitre tous les aspects du jeu... C'est d'ailleurs assez intéressant de se demander ce qu'on aurait fait à la place de son adversaire et de voir s'il suit la même logique que nous.

- Les silhouettes en carton. Au début j'ai regretté que le matériel ne soit composé que des silhouettes en carton, ça a même contribué à freiner mon achat (jusqu'à ce que j'essaye le jeu à Orléans Joue) mon petit cœur de figuriniste aurait tellement aimé des petits bonhommes à pouvoir peinturler... Mais à la réflexion il s'agit sans doutes du meilleur choix éditiorial; en effet quel que soit le coté du plateau où on se trouve on voit bien de quel personnage il s'agit, alors que des figurines de dos auraient pu apporter une certaine confusion.

- Lu zhan qi. Le jeu me fait penser au Lu zhan qi qui est un jeu que j'adore mais ne parvient quasiment jamais à sortir (curieusement la plupart des gens sont effrayés devant les caractères chinois... et je n'ai jamais accroché à la charte graphique de "speak easy" qui rendait le jeu plus abordable) alors même si ce n'est pas tout à fait la même chose (et tant mieux, j'aurais pas aimé un doublon) c'est un bon point, ça me permet d'initier certains joueurs pour ensuite les pousser vers le vénérable ancêtre.

- Les PAs. Les déplacements sont très bien pensés, ils coutent plus cher quand il faut monter/descendre sur/d' un bâtiment (sauf pour l'assassin car c'est bien connus ce sont des individus particulièrement agiles); frapper le roi coute deux PA ce qui le rend plus résistant qu'un simple chevalier. Les chevaliers peuvent se déplacer et en profiter pour pousser les péons et tuer un assassin révélé; un tour sur deux en moyenne ils peuvent également arrêter un citoyen.

- Les cartes actions. Les cartes actions offrent un renouvellement au jeu tout en servant de sablier; le jeu ne sera donc pas interminable (vu qu'il est limité à 15 tours) mais les différentes parties se passeront également différemment vu que les cartes ne sortiront pas forcément dans le même ordre. Les cartes indiquent en effet le nombre d'actions possible pour chaque camps lors du tour et, si, les chevaliers peuvent faire un prisonnier (mais le camp du chevalier ne saura pas si ce prisonnier était un assassin).

- Le plateau de jeu. Fait très plaisant, le plateau de jeu est recto-verso; ce qui offre donc deux expériences de jeu.

- Assassin's Creed. Bonus, ce jeu peut être une passerelle pour intéresser des personnes plus habituées aux jeux vidéos... vendez leur une sorte d'Assassin's creed et ça peut fonctionner (personnellement je n'ai joué qu'au premier volume de la licence mais ce jeu m'a vraiment rappelé quelques bons souvenirs et donné envie de repasser derrière une manette).

Les -

- Le prix. Après l'aspect figurine ce qui me freinait un peu pour l'achat du jeu était le prix; 30 euros ce n'est pas une somme énorme mais il est vrai que pour le matériel présent je l'aurais plus vu à 25 et ça me refroidissait un peu... Bon, après avoir essayé le jeu, je ne sais pas si en terme de matériel ça vaut les 30 euros, mais en terme de plaisir de jeu ça les vaut très clairement à mon gout; je ne me suis plus posé beaucoup de questions avant de l'acheter.

- Manque de scénarios. C'est un peu une fausse critique dans le sens où je n'ai pas du tout l'impression d'avoir fait le tour du jeu grâce aux deux faces de son plateau... mais il est vrai que je trouverais appréciable l'apparition de nouveaux scénarios/plateaux... et je pense qu'un jour où l'autre je prendrais le temps de tenter quelques réalisations fanmade.

Conclusion

J'ai mis du temps pour sauter le pas et acheter King & Assassins, pourtant il avait de nombreux atouts pour me plaire comme je l'ai déjà dit, quelques petits regrets le concernant mais je comprends les choix (les figurines et le manque de nouvelles options de jeu) ... Mais je n'ai qu'un seul véritable regret c'est de ne pas avoir fait l'effort de me pencher sur ce jeu plus tôt.

Note (basée sur le système bgg) : 9 (Jeu excellent, j’ai toujours envie d’y jouer.)
Je ne commente et note que les jeux auxquels j’ai joué 10 fois minimum

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default