Il est bien mais...

7,5
La gestion des ouvriers et des cadrans sont parfaites. Nous éprouvons un vrai plaisir à placer nos ouvriers dans les bons temples pour finalement gravir les marches qui permettront d'atteindre les scores compétitifs. Un seul regret, le manque d'interaction avec son opposant. Tout se fait de manière indirect. Bref. Tzolk’in ne se destine pas à n'importe quel public.

Commentaires

Default