Ce jeu a été ajouté en base le 13 oct. 2015

édition 2015
Par Simone Luciani et Virginio Gigli
Illustré par Klemens Franz
Édité par Mayfair Games

Standalone 3 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Hôtel 5 étoiles !!!

Voilà une des sorties d'Essen qu'il ne fallait pas manquer. Le seul petit bémol actuel est l'absence de version française. Une fois la règle française obtenue, le matériel de jeu ne nécessite pas de maîtrise de l'anglais.
Dans Grand Austria Hôtel, vous devez transformer votre petite pension de famille en grand hôtel, dans la belle ville de Vienne. Pour ce faire, vous devez d'abord installer des clients à votre terrasse de café (3 emplacements), servir leurs commandes (café, vin, cake et, bien-sur, le traditionnel struddle ; marchandises à gérer dans votre cuisine). Dans le même temps, vous devez préparer des chambres pour y accueillir vos clients, quand la totalité de leurs commandes aura été réalisée. Vous pourrez également embaucher le meilleur personnel qui vous aidera, soit ponctuellement, soit une fois pour chacun des 7 tours, soit de façon permanente, soit en fin de partie. Enfin, vous devrez faire attention à la satisfaction de l'empereur (décompte 3 fois dans la partie) ; la disgrâce est terrible.
On retrouve, dans ce jeu, tous les ingrédients nécessaires à titiller les papilles ludiques des amateurs de Stefan Feld ou de Uwe Rosenberg. Les choix des actions sont réalisés par le biais de dés (un peu comme dans "la granja"), Les 3 couleurs de chambres (bleu, jaune, rouge) correspondent à 3 catégories de clients (cartes de mêmes couleurs). Seul les touristes (cartes vertes) peuvent être installés dans n'importe quelle chambre. Les clients offrent un bonus et des PV quand ils sont installés dans leurs chambres. Satisfaire l'Empereur offre des avantages, et l'on peut remplir des objectifs politiques accessibles à tous (mais il vaut mieux y être avant les autres).
Avec Grand Austria Hôtel, les fans de kubenbois ne peuvent que se régaler !
Dernier petit côté très sympa et clin d’œil : les illustrations des cartes touristes (cartes vertes), on retrouve quelques clients sortis de l'antiquité ou des civilisations sud-américaines, Marco Polo ou encore le mendiant d'Agricola (celui des cartes de mendicité). A vous de découvrir les autres !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default