Guet-apens
Ce jeu est sorti le 17 juil. 2004, et a été ajouté en base le 17 juil. 2004 par Tonto

édition 1988
Par Jean-Jacques Petit
Édité par Jeux Descartes

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Historique

Guet apens est un jeu difficile à appréhender. Les règles sont plutôts claires et illustrées par de nombreux exemples. La simulation est précise pour ce wargame sur les petits afforntements entre bandes armées au Moyen-Age. Chaque homme dispose de ses propres caractéristiques qui diminuent avec les blessures reçues. Les écuyers apportent de nouvelles lances quand celles-ci sont brisées. Les lignes de vue tiennent compte des zones aveugles quand on tire depuis une meurtrière. La capture, la reddition, etc. Les règles ne sont pas fun, mais elles sont très bien construites et satisfont parfaitement à simuler des affrontement de petites tailles (environs 10 hommes par joueurs). Certes la règle paraît moins fun que Warhammer ou Cry Havoc, mais elle est redoutablement précise et historique.

La grosse différence avec des simulations plus classiques - mais qui est propre à beaucoup de jeu d'histoire avec figurines - consiste dans le jeu simultané des joueurs. Ici, pas de tour de jeu et c'est assez perturbant lors des premières parties puisqu'il faut désapprendre. Les scénarios sont proposés dans un ordre didactique pour une apprentissage des règles tout en douceur. Evidemment, si vous commencé par le scénario de fin ou par la campagne, ça risque de coincer.

Le matériel est-il daté ? Non, certainement pas. Les silhouettes des hommes d'arme et des chevaliers (montés et démontés) sont très fines et collent très bien à l'ambiance. Les décors a montés sont un peu cheap, mais ils font leur job. Je ne connais pas beaucoup de jeu avec figurine qui fournint autant décors dont des bâtiments avec des étages démontables. Le truc pénible c'est que les décors une fois montés ne rentrent plus dans la boîte. Le règles peuvent être utilisée avec du 25/28mm ou du 15mm.

D'une point de vue historique le jeu permet de simuler les tournois (qui étaient des sourtes de mini guerres avec des armes émoussées) ainsi que les affrontements entre seigneurs et siegneurs pillards. Il y a finalement peu de mort puisque les caractéristiques baissants les combattants deviennent moins efficaces. La guerre au Moyen-âge est très ritualisée : il y a peu de morts.

Ce jeu est flop commercial, ce jeu se trouve encore d'occasion pour un prix ridicule. Contrairement aux nombreux avis précédents je soutiens que ce jeu mérite d'être appris et joué. Je regrette de n'avoir jamais eu le temps de développer des règles pour les affrontements dans un monde médiéval fantastique. Je le redit pour moi, Guet Apens est vraiment meilleur que Warmmmer et que Cry Havoc comme simulation. Merci monsieur Petit.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default