La Granja
Ce jeu est sorti le 8 mai 2015, et a été ajouté en base le 23 févr. 2015 par Docteur Mops

édition 2015
Par Andreas Odendahl et Michael Keller
Illustré par Harald Lieske
Édité par Pearl Games et Spielworxx
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Hi han hi han ! Groin Groin ! Et bien plus encore.

Contexte !

Dans les jeux de gestion de ressource/développement, je suis plus attiré par les jeux à interaction forte comme Keyflower ou Western Town qu'aux casse-têtes individuels type Five Tribes. A mon avis, La Granja se situe à mi chemin entre les deux, très bon dans son aspect gestion, notamment par sa flexibilité et ses multiples actions "gratuites", il lui manque un petit quelque chose sur l'interaction pour me satisfaire complètement.

De ce que j'adore dans La Granja.

Je ne reviendrais pas sur les mécanismes de la Granja dans le détail, mécanismes que je trouve d'ailleurs très fluides et rapides à assimiler. D'ailleurs, l'aide de jeu aide beaucoup pour cela, tant je la trouve simple et bien représentative des différentes actions.

Un autre aspect agréable est la diversité d'utilisation des cartes , pouvant devenir des champs (source de ressources), des charrettes (source de PVs et de marchandises commerciales), des assistants (porteurs de pouvoirs particuliers) ou des agrandissements (source de revenus, d'enclos à cochon, de cartes)...

Mais clairement, ce qui fait tout le charme de la Granja, à mes yeux, c'est la multitude d'actions "gratuites", jouable à tout moment, qui offrent une grande liberté aux joueurs. Besoin d'argent pour acheter un toit ? Vendez une ressource et achetez-le ! Un cochon manque pour la reproduction ? Achetez-en un et c'est bon. Il faut de la viande pour une livraison ? Transformez-donc votre cochon avant d'envoyer votre âne en ville. Certes, il faut avoir les réals dans la poche, argent nerf de la guerre comme souvent, mais pour les amateurs de gestion, souvent frustrés par le manque de possibilités offertes dans certains jeux, vous serez sans doute surpris de la liberté offerte par la Granja.

Et je ne parle même pas des assistants qui offrent parfois des actions supplémentaires, ou des marchandises commerciales, ouvrant encore de nouvelles possibilités à tout moment. Rien n'est jamais impossible, ou presque... parce que bon, si vous gérez mal votre ferme, inutile d'espérer multiplier les combos.

Au niveau de l'interaction

L'interaction indirecte est assez présente dans la Granja : course aux commerces, positionnement sur le marché, bataille pour l'ordre du tour, choix des dés. Tous ces facteurs font qu'il est nécessaire d'avoir un oeil sur les mouvements des adversaires. Par contre, aucune interaction directe, rien ne vous permettra d'influencer/gêner le développement adverse. En tout cas, rien d'immédiat.

Pour ma part, bien qu'amateur de jeux à interaction forte, cela ne m'a pas semblé un handicap gênant. Bien sûr, on peut tout à fait développer sa cuisine dans son coin sans prêter trop attention à ses voisins et s'en sortir très honorablement, mais il est souvent nécessaire de surveiller leurs capacités de livraison pour ne pas se faire doubler dans les différentes courses du jeu (commerces, charrettes,...)

Mon petit bémol

L'influence de la main de départ sur l'orientation de la partie. En général, ce sont vos quatre cartes initiales qui vont vous faire choisir une stratégie. Bon, il est parfois possible de changer en cours de partie, mais une bonne combo d'assistants sur la première main vous contraint quelque peu à la suivre pour maximiser les chances de gagner.

Cela n'enlève en rien toutes les qualités de ce jeu. Certains pourront lui reprocher l'aspect aléatoire de la phase "dés". Pour ma part, je trouve au contraire qu'elle ajoute un côté opportuniste appréciable. Bref, un des meilleurs jeux de gestion actuels selon moi.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default