Ce jeu est sorti le 7 nov. 2011, et a été ajouté en base le 7 nov. 2011 par LordMisou

édition 2011
Par Donald X. Vaccarino
Illustré par Oliver Schlemmer
Édité par Queen Games
Distribué par Atalia et Oya

Standalone 4 extensions 2 éditions
Illustration haut boutique Tric Trac
36,00€ 40,00€
 Rajouter au panier
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Heureux qui comme Donald a fait un bon Royaume

Le concept du jeu est simple, à son tour on pioche une carte où figure le type de terrain sur lequel on va DEVOIR poser 3 bâtiments. Avec pour seule contrainte d'être adjacents à d'autres de nos bâtiments déjà posés.

Il y a 5 types de terrain constructibles et 2 inconstructibles l'eau et les montagnes. Les terrains forment des zones plus ou moins grandes. Il existe aussi des lieux sur lesquels on va obtenir des tuiles qui nous octroient des pouvoirs bonus pour la pause des bâtiments, la ferme, par exemple, permet d'en poser 1 de plus dans les prairies, l'écurie permet de bouger un bâtiment de 2 cases et ainsi sauter une rivière ou une montagne, ...et en enfin, on trouve des châteaux qui nous rapporteront de l'or à la fin du jeu si on a pu construire au moins un bâtiment à coté.Au début du jeu on tire au hasard face visible 3 cartes personnages parmi les 10 différentes. Ces cartes nous indiquent de quelle manière tous les joueurs gagneront de l'or à la fin du jeu.

Par exemple, les Pêcheurs rapportent 1 Or par bâtiment près de l'eau. Pour les Seigneurs on regarde qui est majoritaire plateau par plateau et celui ci gagne 12 Or et le second 6 Or, ... je ne vais pas détailler tous les personnages, mais il faut comprendre qu'ils vont influencer la façon de jouer et orienter chaque parties de manière différentes en fonction des autres personnages mais aussi des tuiles bonus présentes sur les plateaux.En effet, l'installation du jeu est elle même aléatoire et se fait en combinant 4 des 8 plateaux disponibles. On en retournera un 5e qui permettra de comptabiliser l'Or à la fin de la partie. Celle survient à la fin d'un tour complet durant lequel un joueur aura fini de poser ses 40 Bâtiments. Le joueur ayant le plus d'or remportera le royaume. Les manières de jouer sont multiples et cela fait tout le sel du jeu, il faut bien comprendre qu'on se trouve face à un jeu tactique et opportuniste.

L'importance est de comprendre la subtilité de la règle sur les conditions de pause afin de se créer des situations où soit on ne pourra pas poser de bâtiments et donc pouvoir démarrer un nouveau village ailleurs sur le plateau, soit essayer d'être adjacent à un maximum de terrain pour pouvoir créer des réseaux, des lignes, connecter des lieux. La façon de jouer sera donc dictée par les personnages. Ensuite, il faut exploiter au mieux les tuiles bonus permettant de faciliter la pose de nos bâtiments et de s'affranchir des contraintes des terrains en les combinant entre elles ou en les utilisant seules.Bref, je suis un peu redondant avec la présentation du jeu. Mais je suis aussi atterré par les critiques injustifiées à propos de ce jeu.

Sous un aspect convenu et déjà vu, je lui trouve une grande originalité et de très grandes qualités ludiques. Alors oui c'est pas du même niveau d'engagement ni aussi révolutionnaire que Dominion du même auteur
.Alors oui la thématique est moyenne.
Mais non le matériel n'est ni moche et ni mauvais.
Mais non, on n'est pas du tout soumis au jeu, car avec un peu de réflexion et de pratique on optimisera même les cartes terrains les moins favorables.

Bref, dommage je n'ai pas les qualités littéraires suffisantes pour vous faire partager mon réel plaisir pris en y jouant. Mais je ne peux que vous conseiller d'y jouer sans préjugé car c'est vraiment un très bon jeu.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default