Ce jeu est sorti le 26 janv. 2003, et a été ajouté en base le 7 août 2002 par Monsieur Phal

édition 2003
Par Serge Laget
Illustré par Franck Dion
Édité par Jeux Descartes et Eurogames
Distribué par Descartes

Standalone 2 extensions 2 éditions
42,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Heureusement, la communauté est là.

Avis modifié)

Le jeu accroche bien par son thème fort, son esthétique aux petits oignons et un vrai plaisir de manipulation du matériel. Mais il manque l'extension mythologique pour que ce soit fun. Sérieusement, la version de base est un peu light. En effet, les unités et les héros/merveilles qui sont en nombre un peu faible pour apporter un renouvellement des parties (c'est au premier qui aura Hélène de Troie en général). Certaines nations sont privilégiées et les grecs se font attaqués de tous les côtés.

Bref, un 3 du fait d'un déséquilibre et d'une stagnation des joueurs, souvent cantonnés au développement et à la défense. C'est un peu mou du genoux tout ça...


...sauf depuis que la règle du blocus grec à été implémentée et qu'on ne rechigne plus à jouer cette nation.

La règle alternative "Triumvirat" relance également le potentiel et l'intérêt du jeu avec une nouvelle approche excellente. La règle et les planches de cartes additionnelles sont disponibles gratuitement en téléchargement sur le site officiel de Mare Nostrum.

Petite mise en bouche :
Avec Triumvirat, les 3 joueurs incarnent César, Pompée et Crassus (dont les cartes remplacent les Héros de départ). Le jeu intègre de nouvelles cartes Sénateurs (qui remplacent les autres héros/merveilles), ainsi que des cartes évènements Rèvolte, Guerre et Pirates.
Pour Gagner il faut :
- Soit réussir à libérer Rome des barbares (ou d'un autre joueur), se proclamer Dictateur perpétuel et tenir 1 tour entier.
- Soit obtenir plus de 10 points d'influence grâce aux Sénateurs.

Les grands aménagements de règles sont que :
- Les titres de Maître du commerce, Leader Politique et Chef militaire ne sont plus attribués en fonction des constructions mais des Sénateurs, qui possèdent chacun des points dans les 3 domaines, additionnés à ceux de son Général de départ.
- En début de tour, on pioche 3 cartes parmi une pioche formée avec les sénateurs+les cartes événements, ce qui donne le ton du tour en cours.
- Les joueurs doivent se partager les ressources des 3 provinces romaines mais elles sont progressivement bloquées par l'arrivée des barbares. Du coup, il faut maintenir l'ordre à Rome.
- Les joueurs ne peuvent pas s'attaquer directement mais par barbares interposés qui apparaissent progressivement sur le plateau via une pile de cartes ressources spécialement constituée, les cartes Révolte ou Guerre.
- Désormais, les ressources ne peuvent QUE servir à construire ou à acheter des Sénateurs.
- Les impôts, quant à eux, servent à acheter les Sénateurs, à convoyer les barbares, par terre ou par mer (grâce aux cartes Pirates), à convoyer ses propres légions par mer, à s'attribuer un bonus temporaire pour l'attribution d'un Titre et peuvent même être conservés d'un tour sur l'autre.
- La phase des barbares est intégrée entre la phase politique et militaire. Les pions barbares sont constitués des pions non utilisés.
- Tous les territoires côtiers sont considérés comme adjacents.

Voilà, dans les grandes lignes, mais vous pouvez déjà constatez que cette nouvelle approche permet d'avoir 2 jeux en 1. Alors ça mérite bien de réhausser la note, d'autant que la règle est efficace et que le jeu statique est amoindri par la fameuse prise ou libération de Rome. La diplomatie et la tactique politique sont plus perfides encore. Que du bon !

A jouer de toute urgence pour redécouvrir Mare Nostrum!

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default