Roborally
Ce jeu est sorti le 29 déc. 2006, et a été ajouté en base le 21 nov. 2006 par Monsieur Phal

édition 2006
Par Richard Garfield
Édité par Avalon Hill et Play Factory
Distribué par Play Factory

Standalone 4 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Heu, j'avais programmé ça moi ?

Une petite course de robot sur une plateforme bourrée de pièges mais pas que. Un jeu fun mais avec un peu de stratégie dedans mais pas que non plus. Un peu d'aléatoire aussi juste le soupçon nécessaire pour rendre votre partie encore plus atypique et unique.

Roborally c'est un grand jeu qui ne se démode pas. On dirige un robot. Son but est d'atteindre 2 à 4 drapeaux dans un ordre prédéfini. Le premier à atteindre dans l'ordre ces drapeaux a gagné la partie.

Voilà les bases sont simples. La mécanique tout autant.

Les règles sont vites expliquées et aucune partie ne se ressemble. A chaque partie l'amusement est garantie et très souvent les éclats de rire sont là pour peu qu'on accepte de voir notre programmation être complètement décalée suite à la survenue d'un élément indépendant de notre volonté, bien évidemment : Tiens j'avais dit de tourner à gauche ? mince me suis trompée ! A mais non, va pas par là, tu vas pousser mon robot... sur le tapis qui part à l'envers ! Trop tard, ma prog ne ressemble plus à rien maintenant... pas grave, de toute façon le robot lui continue à exécuter les instructions que vous avez programmées. Tant pis si du coup, il n'est plus sur la bonne voie et arrive à l'opposée de ce que vous aviez prévu ou se retrouve bloqué contre un mur, pire dans un trou. Va falloir rattraper le coups au prochain tour.

Après chaque déplacement, (donc après avoir activé la carte de mouvement) on joue ensuite les éléments de la plate forme dans un ordre définie et toujours identique : tapis, rouages puis faisceaux lasers et ce jusqu'à la fin de l'activation de chaque carte. Les cartes de mouvements vous sont données au hasard, donc parfois y'a pas forcément ce qu'on aimerai. A nous de composer ! Ensuite tout robot qui se trouve dans la ligne de mire d'un autre robot à la fin de son déplacement et avant tout nouveau déplacement se prend un point de dégat tout comme si il s'arrête sur un faisceau laser. Chaque dégat se cumule. Il arrive donc que notre robot rende l'âme (heureusement on en a 2 autres en stock !). Avant d'attendre que notre robot rejoigne le ferrailleur, il est possible de réparer mais à calculer si le temps passer à la réparation ne vas pas nous couter notre classement dans la course. Alors on prend le risque ?

Pour plus de plaisir dans la difficulté de la course, les dégats pris engendrent des bugs dans la programmation. Et oui maintenant, au temps 8 de ma programmation, mon robot tournera tout le temps à gauche, Zut ! Faut que je prenne en compte cette ligne de code que je ne peux pas supprimer sauf si je reset tout le programme... mais là, je perds du temps.

Donc roborally est un jeu très abordable, riche de composition aux mécanismes simples, plein d'action et un sacré bon moment à passer avec des copains. La durée moyenne des parties varie selon le nombre de drapeau à rallier et la difficulté du plateau choisi. On peut donc faire court mais aussi très long, sachant que quand on aime, on ne compte pas.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default