Hanabi

Aucune catégorie
2 à 5
Joueurs
8 ans et +
Âge
30 min
Temps de partie
10,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Quand le minimalisme se conjugue (réellement) avec la profondeur ludique

10,0
Hanabi, voici ma perle du minimalisme moderne contrairement à la pelletée de jeux minimalistes à l"asiatiques" de ces deux dernières années (Love letters, Brave Rats, Sushi Go, Abracadabra, Welcome to the Dungeon... j'en passe et des meilleurs on ne voit plus que ça depuis mi-2014) dont la vacuité (la pauvreté dirait les moins mauvaises langues que moi) presque systématique hérisse mes petits poils ludiques.

Mais pourquoi Hanabi ressort du lot particulièrement me direz-vous, et pourquoi suis-je convaincu que ce jeu, en particulier, est un des rares jeux "modernes" qui pour moi a le potentiel de traverser les âges et les générations ? Commençons par le début.

Principe du jeu :

Hanabi est un jeu coopératif pour 2 à 5 joueurs (la configuration 3 et 4 joueurs étant optimale selon moi) d'une durée de 30-40 min, qui s'explique en 2 temps 3 mouvements, en se payant le luxe d'être accessible pour des joueurs novices de tout âge (de 8 à 88 ans).

Le but du jeu est de réaliser 5 feux d'artifices (1 de chaque couleur) avec une puissance maximale de 5, en jouant des cartes de sa main. On commence par la carte 1 puis 2 puis 3 etc... L'astuce principale provient du fait que l'on ne joue pas avec les cartes révélées mais en les montrant en permanence aux autres joueurs de l'équipe.

A son tour, un joueur doit faire une action parmi les trois suivantes :

Jouer une carte et compléter si possible un feu d'artifice. Si la carte n'est pas adaptée, elle est défaussée et l'équipe perd un point de vie (3 points disponibles pour l'équipe pour toute la partie, si plus de point de vie, fin de partie) puis repiocher une carte (sans la regarder évidemment)

Donner une information à un autre joueur en montrant toutes les cartes ayant la même valeur OU la même couleur, en dépensant un jeton bleu (8 disponibles). Le joueur ayant pris connaissance de ces informations peut ensuite réorganiser son jeu pour se souvenir de ses propres cartes.

Défausser définitivement une carte pour regagner un jeton bleu (et repiocher une carte)

Quand on pioche la dernière carte de la réserve, on arrête la partie et on compte ces points en comptant la plus haute carte de chaque paquet (soit potentiellement 25 points).

La deuxième astuce provient de la distribution des cartes. Dans le jeu, on sait dès le début qu'il y'a pour chaque couleur 3 cartes 1, 2 cartes 2,3,4 et une seule carte 5, ce qui emmène la possibilité de faire des déductions sur ces cartes.

C'est tout ! Pourquoi tant d'éloge, pourquoi est-ce une perle ludique ? Outre son accessibilité à à peu près tout le monde, il existe moult raisons... J'y viens

Tout d'abord pour le côté pratique : le prix du jeu. Modeste (voire modique) : 10 € seulement pour un matériel qui tient la route. Les cartes, qui nécessitent d'être beaucoup manipulées ne s'abîment pas facilement.

Et du côté ludique, une myriade de points forts :

Ce jeu tire sur de nombreuses fibres ludiques : mémoire, déduction, prises de risque, psychologie (la fameuse "gestion de l'humain" est ici pleinement développé), le timing, l'adaptation, la stratégie, de la tension ...

Cette petite boîte contient "différentes lectures de jeu" qui en fait un jeu aussi intéressant pour les experts que pour les novices, pour le jeune public comme pour les plus vieux briscards. On peut jouer à Hanabi "en toute légèreté" en découvrant par soi-même les différentes subtilités du jeu ou en toute concentration pour les plus compétiteurs puisque chaque prise de parole et chaque décision sont "presque toujours" décisives si on veut approcher des 25 points. C'est là la première force du jeu : ce jeu a une courbe d'apprentissage qui nous pousse à enchaîner les parties.

Une rejouabilité illimitée : la sortie des cartes est aléatoire ce qui permet de générer une infinité de possibilités. Du coup, aucune partie ne se ressemble... contrairement à la majorité des jeux dits minimalistes (on fait facilement le tour de Love letters ou de Brave Rats en seulement 2-3 parties, avec Hanabi après une vingtaine de parties au compteur j'en suis loin)

Une portée aussi bien créative que récréative. Créer ses propres codes, tenter de subtilement informer ses équipiers... qu'est-ce que c'est jouissif ludiquement !!!! Où sont les sensations et le plaisir intellectuel dans le fait de deviner une carte adverse ou pointer du doigt une carte adverse ?

Conclusion :

Hanabi est une bonne grosse baffe ludique, comme on aimerait en prendre plus souvent, qui mérite amplement son Spiel '13. J'espère que l'on en parlera encore dans 20 ans, tellement il a le potentiel d'atteindre un public très large.

Il incarne, selon moi, ce que peut être un jeu minimaliste : peu de matériel, peu de règles mais une réelle profondeur ludique. Félicitations à l'auteur !!

Commentaires

Default