Grands Princes

7,8

Les Princes de Florence est un jeu de développement stratégique pour joueurs aguerris.

Le cœur du jeu est sa phase d'enchères, où, au début de chacun des 8 tours, les joueurs rivalisent pour emporter l'élément qu'ils jugent le plus valorisant pour leur stratégie (pièce de parc, architecte, saltimbanque, carte d'objectif). Il faut également jouer tactique en faisant monter les enchères aux dépens des adversaires, et en choisissant éventuellement l'élément délaissé par les autres joueurs à ce moment-là.

Lors de la 2e phase de chaque tour, les joueurs achètent à prix fixe des éléments complémentaires (bâtiment, liberté, carte bonus, piocher ou poser une œuvre). S'ils choisissent de poser une œuvre, ils encaissent les revenus correspondant aux éléments réclamés par la carte posée et déjà réunis.

En réalité, les deux phases s'imbriquent complètement, puisqu'elles fournissent à elles deux les éléments indispensables aux combos qui vont permettre d'optimiser ses revenus et ses points de victoire.

Un troisième mécanisme en œuvre est le placement de ses bâtiments et parcs sur son plateau individuel, à la manière d'un Tetris, matérialisant les constructions de prestige que l'on développe en tant que prince de la Renaissance.

Enchères, placement, et combos forment ici une mécanique bien équilibrée, avec plusieurs voies possibles vers la victoire, l'essentiel étant de ne pas laisser d'élément crucial partir trop facilement chez l'adversaire.

Le matériel et les illustrations sont de très grande qualité, et facilitent l'immersion dans un jeu dont le thème est plutôt moins plaqué que d'ordinaire dans un jeu à l'allemande.

Je dirais seulement pour finir que les mécanismes d'optimisation employés dans ce type de jeux ont fait des progrès depuis l'époque des Princes de Florence, et donc qu'on trouve des jeux de gestion encore meilleurs aujourd'hui sur le marché.

Commentaires

Default