Ce jeu est sorti le 19 août 2004, et a été ajouté en base le 23 févr. 2004 par Guyomar

édition 2004
Par Francesco Nepitello, Marco Maggi et Roberto Di Meglio
Illustré par John Howe et Fabio Maiorana
Édité par Nexus
Distribué par Tilsit et Asmodée

Standalone 1 extension 4 éditions
50,00 €
Prix conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Grandiose mais torturé !

Commençons par la longue liste des reproches !
Les règles sont longues, incompréhensibles et mal rédigées (ou traduites). Les parties sont longues même si l'expérience du jeu peut les écourter de façon sensible. Le plateau de jeu est certes immense et magnifiquement détaillé mais horriblement peu lisible. La préparation du jeu est fastidieuse. Les figurines sont très difficile à différencier. Il aurait été au moins utile d'appliquer une couleur différente sur le socle. Certaines d'entre elles (les plus lourdes comme les éléphants ou les nazguls) ont tendance à pencher sur leur socle. Le jeu n'est réellement adapté que pour deux joueurs seulement.

Après cet inventaire peu flatteur il est difficile de justifier une note au dessus de la moyenne. Essayons donc de rééquilibrer le Mal par le Bien.

La Guerre de l'Anneau présente des mécanismes passionnant qui collent parfaitement au thème. Les cartes apportent par leurs lots d'évènements un gros plus au niveau de l'ambiance. Deux joueurs incarnent le bien ou le mal et combattent en vue d'atteindre des objectifs de victoire différents. Les combats se règlent classiquement avec des dés. Les forces du bien sont plus difficiles à jouer mais aussi plus intéressantes. Il faut gérer pas moins de cinq peuples différents en plus de la progression de la compagnie de l'anneau et de divers personnages.
La traque de l'anneau et la progression de la compagnie à travers le plateau est un trait particulier et très original de ce jeu complexe et pas facile à maîtriser au début.
Une fois les règles assimilées et digérées, deux joueurs chevronnés peuvent prendre du plaisir à jouer pendant 3 ou 4 heures. Ce jeu demande un certain investissement et du temps. Il peut faire fuir bon nombre de joueurs peu enclins à lire et à relire une règle à la fois trop longue et confuse. C'est peut-être le prix à payer pour un jeu d'une très grande richesse et d'une fidélité exemplaire au monde de Tolkien.
Les fans de la trilogie du Seigneur des Anneaux seront aux anges, les autres risquent de ne pas comprendre...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default