Gipf
Ce jeu a été ajouté en base le 19 nov. 2001

édition 1996
Par Kris Burm
Édité par Rio Grande Games et Don & Co
Distribué par Gigamic

Standalone 3 extensions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Grandes Innovations, Pâle Fabrication

J’ai découvert Gipf après trois autres jeux du projet, il faut dire que je n’étais pas spécialement attiré par son matériel tristounet. En outre un survol rapide des règles m’a laissé une impression de jeu compliqué qui ne cadrais pas avec la simplicité de la prise en main des autres jeux du projet.
Le jeu resta ainsi plusieurs mois en bas de l’étagère dans l’anonymat total jusqu’à ce que je le sorte après une série de parties de Dvonn, Tamsk et Zertz. Et c’est à ce moment que je me maudis de ne pas avoir plus tôt eu une once de curiosité…Le jeu est une perle, et chaque partie offre un excitant défi ludique.

Certes le matériel reste terne, mais il est vite oublié devant l’intérêt du jeu et on ne peut lui reprocher finalement qu’une durée un peu longue et c’est tout. Une partie de Gipf est en tout point passionnante car pour bien la conduire il faut à la fois renforcer ses positions et surveiller sa réserve. Paradoxalement une forte position sur le plateau avec des pions nombreux signifie un dangereux rapprochement des conditions de défaite. La réserve est réellement le nerf de la guerre et la capture n’est pas un but en soi c’est simplement un moyen affaiblir l’adversaire.
Très souvent il sera nécessaire d’abandonner une configuration intéressante en alignant un quatrième pion uniquement dans le but de renflouer sa réserve.
Le jeu est extrement versatile, et une capture ressemble à un raz de marée tant elle modifie l’équilibre des forces.
C’est une caractéristique fondamentale du jeu et elle a deux conséquences, la première c’est qu’une capture affaiblit momentanément l’attaquant qui doit retirer sa ligne d’attaque du plateau, le défenseur peut donc en profiter pour consolider ses positions. La seconde conséquence est l’impossibilité de construire une stratégie à long terme tant le plateau est changeant, il faut réfléchir à moyen terme et le jeu se fait davantage sur un travail de sape opiniâtre.

Le fait que le rapport de force et la configuration de jeu soient fluctuants et ne résultent pas d’une construction continue gênera peut être les joueurs de go ou d’échec. D'ailleurs j'ai souvent l'impression qu'une partie de Gipf est une succéssion de problemes et la victoire peut se jouer sur le dernier tableau.
Je vous conseille de passer rapidement à la version standard du jeu, car les pions Gipfs modifient radicalement le jeu en introduisant à la fois un nouveau choix (retirer ou pas un de ses pions Gipf du jeu) et une faiblesse (en conserver au moins un pour ne pas perdre). Le jeu prend alors toute sa saveur et j’en redemande.

Gipf est une réussite, un jeu indispensable dans la gamme des jeux à deux. A quand la version de luxe ?

Edit 2011: je suis allergique aux jeux en ligne...j'apprends à vivre avec mais du coup je n'ai guere eu l'occasion de pratiquer ce jeu fabuleux.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default