Ce jeu est sorti le 18 mars 2002, et a été ajouté en base le 18 mars 2002 par Oxianne

édition 1999
Par Wilko Manz
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Kosmos

Standalone

Gigantesque

Nombre de parties jouées: Une dizaine

Matériel: Y'a du matos dans la boîte, ma parole! Et du beau! Camions, derricks, pièces en plastique représentant le pétrole, locomotives, tuiles en carton, cartes, billets, tonneaux et un plateau immense...bref, du matos comme ça, nous, on aime!!

Le jeu: Ca c'est du bon vieux jeu de capitaliste!! Le but étant de découvrir les gisements les plus prospères et de transporter son pétrole au moindre coût pour les vendre au plus cher de la côte et ainsi se remplir les poches de bons gros billets...
La mécanique du jeu est particulièrement bien huilée, ce qui fait que Giganten est un jeu très fluide.
Les phases s'enchaînent facilement:
* La gestion des cartes action offre des choix tactiques et stratégiques (on cherche bien évidemment toujours à s'avantager au maximum sans laisser trop de possibilités aux adversaires, mais tout en gardant sa stratégie de jeu)
* La phase de prospection et de découverte des gisements, elle, comporte une part non négligeable de chance, mais c'est le risque encouru par tout chercheur...
* Puis vient le transport du pétrole, au moindre coût si possible! (mais il faut pour cela avoir un peu anticipé sur la position de sa locomotive car si elle n'est pas au moins au niveau des gisements, on risque de perdre son pétrole ou de donner de l'argent à la banque ou aux autres joueurs...pas bien!!!)
* Le stockage et la mise aux enchères -pour finir- font tout le sel du jeu: il faut savoir attendre le moment où les cours sont bien hauts pour vendre à la plus forte côte (sachant qu'il faut être sûr de remporter l'enchère quand on a un entpôt plein puisque les surplus sont perdus).
Les enchères sont classiques: on mise à tour de rôle et on se couche quand on veut. Le bluff est toléré, mais si on se fait prendre on perd la moitié de ses cartes "mise" (ça fait mal!). Autant dire que cette phase est la plus stressante du jeu et procure autour de la table une sacrée ambiance.
A la fin de la partie, vous l'aurez peut être deviné, celui qui a amassé le plus d'argent a gagné.

Giganten, de par ses différents mécanismes provoque des prises de risques, du calcul, du bluff, de la spéculation...donc du stress et quelques sueurs froides. Pourtant, certains de nos amis refusent toujours de jouer à ce jeu de capitalistes...ils passent à côté de quelquechose! :-)

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default