Ora & Labora
Par Uwe Rosenberg
Illustré par Klemens Franz
Édité par Lookout Games et Filosofia
1 à 4
Joueurs
13 ans et +
Âge
150 min
Temps de partie
45,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Gestion sans frustration

10,0

Tout d'abord une petite parenthèse sur le matériel du jeu. Il était tellement décrié par la communauté des joueurs que je m'attendais au pire, et finalement le matériel est correct. Il y a quand même de nombreuses cartes, plus de 400 pions, les plateaux de jeu individuel, les lopins, les terrains, le tout pour 40€. Au vu des prix de production actuels, j'aime autant un jeu au matériel correct à 40€ plutôt qu'un super beau jeu à 70€.
Fin de la parenthèse finalement pas si petite que cela ^^.

Pour le jeu en lui même, j'ai adoré. Les joueurs d'Agricola et du Havre se sentiront en terre connue. Ora et Labora possède un tas de qualité qui le place dans l'élite des jeux de gestion :
- règles simples, rapidement et facilement expliquées.
- de très nombreuses possibilités et combinaisons
- des bâtiments très équilibrés (tous peuvent être utiles)
- de l’interaction avec les contrats de travail et le système de placement des 3 ecclésiastes
- et surtout pas de frustration : là où certains jeux brident le joueur avec des obligations (tel que nourrir ces habitants), là où certains jeux s'arrêtent avant que l'on soit allé au bout de ce que l'on voulait faire (mince maintenant que j'ai ma fonderie c'est fini), Ora et Labora offre au joueur la joie de gérer son domaine comme il l'entend. Les agglomérations nécessitent nourriture et énergie, mais on peut se passer des plus "grosses" agglomérations (les "petites" étant aisées à bâtir) sans perdre la partie.
On a le plaisir de pouvoir monter son domaine comme on l'entendait et parfois les défaites au décompte final n'ont plus d'importance tant le plaisir d'être arrivé à la chaîne de production voulu prime.

Nota : le jeu tourne nickel à 2, 3 et 4 joueurs
Nota bis : ça reste toutefois un jeu "à l'allemande", ce n'est pas avec ce genre de jeu qu'on se paye une bonne tranche de rigolade

Commentaires

Default