Fame Us
Ce jeu est sorti le 22 juil. 2011, et a été ajouté en base le 9 juin 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Christophe Hermier
Illustré par Ian Parovel
Édité par Moonster Games
Distribué par Asmodee

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Générateur de poilades.

Fame Us avait attiré mon attention dès sa présentation lors de la TTTV tournée pendant le festival de Cannes.

Aussi, bien que n'étant pas vraiment du genre à me jeter sur les nouveautés mais plutôt à attendre les retours avisés de joueurs plein de sagesse avant d'investir dans la moindre boîte de jeu, me suis-je tenu à l'affût, prêt à bondir dès que le petit sac ornementé de la jolie boule à facette est arrivé chez mon dealer dont la pub s'anime à gauche de ce texte, bien conscient de l'entorse commise à mes austères principes.

J'avais donc eu le temps d'imaginer les mécanismes et l'ambiance susceptible de se dégager autour de la table pendant une partie.

Et il faut bien reconnaître que j'ai été surpris.

En effet, Fame Us est bien différent de ce à quoi je m'attendais, tout en étant réellement excellent.

Il faut le considérer beaucoup plus comme un jeu de communication que comme un jeu de culture (bien que celle-ci s'avère évidemment nécessaire). Il nous a fallu quelques parties pour nous en rendre compte, et régler notre niveau d'indulgence vis-à-vis des critères et des propositions.

Il est évidemment possible de jouer de manière froidement stricte, en n'acceptant pas ou peu les interprétations des notions présentes sur les cartes, mais cela n'est clairement pas le meilleur moyen d'en apprécier les subtilités.

Lorsque je présente Fame Us à des nouveaux joueurs, je leur explique souvent que la même proposition présentée par 2 personnes différentes pourrait être refusée pour l'une et acceptée pour l'autre, si la qualité de l'argumentation et la force de conviction me parait satisfaisante.

Il m'arrive souvent d'appliquer un raisonnement du type : "écoute, je suis pas sûr que Serge Gainsbourg ait été joueur de poker, mais tu m'as tellement bien présenté le truc avec des décors de Roger Harth et des costumes de Donald Cardwell que je vais quand même voter pour toi"...

Il faut bien reconnaître que ce jeu ne fonctionne pas avec tous les publics, mais lorsque le tempérament des joueurs autour de la table s'y prête, c'est un régal... et j'ai assisté à des scènes excellentes au cours desquelles se sont révélées certaines facettes de la personnalité des joueurs dont je ne soupçonnais pas l'existence.

Chaque fois que je vois un joueur argumenter en montrant les critères du doigt un par un, en insistant sur les évidences, puis sauter subrepticement une carte pour finir la série sûr de lui, et finalement revenir sur la carte posant problème avec un air penaud, en déclarant, "bon, ben, et puis, oui, selon toutes vraisemblances, JFK était sourd..." me fait manger la nappe de rire.

Peut-être suis-je trop bon public.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default