Ce jeu est sorti le 17 juin 2002, et a été ajouté en base le 17 juin 2002 par Docteur Mops

édition 1993
Édité par MB

Standalone

"Gazzzzaaaaaaa !"

Parties jouées : entre 5 et 10 à deux

Matériel : Le jeu a déjà pas mal d’années au compteur, donc difficile de le juger avec les critères actuels. Le plateau n’est pas exceptionnel, tout vert, tout plat… Des petits buts en plastique auraient beaucoup apporté au look général… Les cartes sont plutôt agréables à regarder, par contre, avec un look certes d’une autre époque, mais qui donne un petit charme au jeu. Les règles sont simples, vite expliquées, vites comprises.

Thème : Les jeux à thème sportifs ne m’attirent pas d’emblée, je ne sais pas pourquoi. En plus, le foot, j’adorais quand j’étais gamin, et puis, les années passant, la surmédiatisation, l’overdose de matchs diffusés, l’influence grandissante de l’argent, bref, tout cela m’a peu à peu détaché de cet univers.
C’est par hasard que je suis tombé sur cette boîte, laissée par d’anciens propriétaires anglais dans un appartement racheté par des gens de mon entourage. Le jeu en anglais s’appelle « Gazza », en référence au surnom du célèbre joueur anglais Paul Gascoigne (dans la boîte, l’inventaire signalait un poster du dit Paul, mais celui-ci avait disparu…). Nous avons donc déchiffré les règles et tenté une première partie (aucun texte sur le matériel), par désoeuvrement et par curiosité.

Avis ("C'est mon opinion et je la partage") : A ma grande surprise, j’ai été favorablement impressionné. Les règles sont simples, on joue des cartes de sa main pour faire progresser le ballon de case en case vers le but adverse. Malgré tout, toutes les parties faites se sont soldées par des scores réalistes, de 1-0 à 2-2, guère plus. La durée du jeu est assez courte (environ 15 minutes par mi-temps), chacun passant de phases de domination à des phases de défense, sauvant les ballons sur la ligne de but, dégageant son camp en catastrophe... Comme nous n’aimons guère tout prévoir, nous jouions nos cartes sans calculer au préalable le déplacement du ballon : ainsi des ballons échouaient sur la ligne, d’autres frôlaient le but, on s’est amusé franchement.
Une carte est essentielle, le pénalty, qui permet d’obtenir un but presqu’à coup sur. Comme la mi-temps est déclenchée par la fin de la pioche et qu’on remélange alors celle-ci pour la 2° mi-temps, on peut décider de ne pas jouer le pénalty qu’on pioche en première mi-temps, pour en faire une arme décisive en 2°. Eh oui, on peut jouer un peu tactique, dans ce jeu…
Bon, comme dit par ailleurs, la simplicité des règles, et l’aspect extrêmement hasardeux font qu’on ne ressortira pas ce jeu tous les soirs, mais une fois de temps en temps, pourquoi pas ?

Bref, un jeu sympa même si vous n’aimez pas le foot. Et si vous n’aimez vraiment pas le foot, essayez les courses de bateaux avec Mississippi Queen !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default