Ce jeu est sorti le 15 mai 2013, et a été ajouté en base le 28 janv. 2013 par Monsieur Phal

édition 2013
Par Alexis Righetti
Illustré par Alexis Righetti
Édité par Diptic

Standalone

GAng...BANg !

Second opus de la vie souterraine urbaine initié avec « police city », Gang se retrouve, lui aussi, au rayon du destockage intensif en ce milieu 2015. La faute à un thème peu évident « pute/drogue/flingue » (ce qui bizarrement avait l’air de passer plus aisément dans « super gang ») ou un design approximatif ? (désolé pour l’illustrateur mais j’ai du mal, même si cela ne freine aucunement le jeu)....

Dommage car le matériel livré en nombre est de qualité, et le jeu, un niveau au dessus de son prédécesseur, se joue bien.

Gang est un jeu de placement et de majorité. Peu à peu , à l ‘aide d’ hexagones, vous construisez les quartiers de la ville. Avec votre équipe vous aurez le choix : recruter pour devenir plus fort et/ou combattre pour prendre possession du tiéquar. L’intérêt : ramasser des « ressources » (string (non pas le chanteur de Prolice( !)/cigarettes/coke..) pour marquer des points. La pose des « soldats » se fait face cachée, chaque joueur collant ses hommes de mains près du quartier qu’il vise...

Malgré un rythme parfois laborieux (dû aux joueurs en pleine réflexion), le jeu fourmille de bonnes idées : les tuiles « soldats » ont deux côtés suivant que l’on recrute ou combat (on aurait aimé une tuile leurre pour brouiller les pistes) ; l’ajout d’un gilet pare-balles/arme automatique permet un petit rebondissement... et le principe de « je n’ai pas la majorité dans une ressource, alors je gagne un jeton de cette ressource » empêche un joueur de bloquer ad vitam un quartier et de se fabriquer un moteur à points. La pose des hexagones peut avoir son importance si vous parvenez à isoler votre quartier, qui, ainsi, ne pourra plus vous être repris,... des trouvailles qui collent bien au thème.

Même s il n est pas toujours évident de bloquer quelqu’un (ça coûte des actions), l’interaction est bien présente dans ce jeu.

Et je me dis que si on avait eu à construire des enclos et cultiver des carottes, l’avenir de ce jeu aurait été sûrement autre...

Mais que voulez vous « il fought the law, and the law won »...

En tous cas, maintenant qu’il est a petit prix, il n’y a plus de raison d’hésiter à devenir un vrai gangster...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default