Funkenschlag
Par Friedemann Friese
Illustré par Maura Kalusky
Distribué par Rio Grande Games et 2F-Spiele
2 à 6 joueurs
Nombre de joueurs
14 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
35,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Friedemann il n'a peut-être pas de pétrole, mais il a des idées...

8,3

Avec son matériel austère et le thème le moins sexy de toute l’histoire du jeu de plateau, on ne pourra pas reprocher à Funkenschlag de nous avoir pris en traître : les neurones risquent d’en prendre pour leur grade. Et à ce niveau là, il tient toutes ses promesses, proposant un melting pot enchères-gestion-placement intelligent et efficace. La mécanique de jeu s’articule autour de trois axes centraux :
-Enchères (pour les centrales énergétiques)
-Gestion de ressources (pour alimenter les sus-citées centrales)
-Placement (pour la mise en place de son réseau).

Ces trois phases, très habilement liées, se révèlent vite aussi déterminantes les unes que les autres, obligeant à beaucoup d’anticipation et de réflexion. L’interaction est poussée à l’extrême, entre les enchères, les marchés de ressources et les blocages de réseaux , et l’ensemble est très tendu et calculatoire, certains disent même comptable : et oui, à Funkenschlag, on cogite jusqu’à plus soif, et il s'agit de ne pas faire n'importe avec ses cellules grises si l’on veut contrôler le meilleur réseau. Bref, du 100% allemand.

Toutefois, je ne suis pas un fervent adepte du système du rééquilibrage, qui, s’il est indispensable pour le jeu, oblige parfois à jouer certains coups contre-intuitifs, ou à prendre volontairement du retard, pour mieux contre-attaquer par la suite. Les écarts sont du coup difficiles à creuser, ce qui est une bonne chose pour le suspense, mais ce qui se révèle parfois un peu frustrant. Par ailleurs, pour un jeu de cette complexité, je suis un peu gêné par la part de hasard induite par la pioche du marché de centrale, qui peut offrir à certains joueurs des opportunités très avantageuses à moindre coût sans qu’il soit vraiment possible de les anticiper. Enfin, je trouve que les règles manquent un peu d’évidence, notamment sur les nombreux ajustements auxquels il faut procéder en fonction du nombre de joueurs, ou sur l'enchaînement des différentes périodes du jeu. Funkenschlag n’en demeure pas moins un très bon jeu, auquel je joue toujours avec un grand plaisir, même s’il ne parvient pas à détrôner mes favoris dans la catégorie des jeux de gestion.

Commentaires

Default